Toshiba Glass : des lunettes concurrentes aux Google Glass présentées au Ceatec

Toshiba Glass : des lunettes concurrentes aux Google Glass présentées au Ceatec

De plus en plus d’acteurs s’intéressent au marché des lunettes/masques connectés : Samsung, Epson…. et il faudra désormais compter sur le japonais Toshiba. L’entreprise veut désormais prendre sa part du gâteau, suite à la présentation d’un prototype au salon Ceatec. Le constructeur a privilégié une paire de lunettes classiques (en apparence) proches des Epson Moverio-Bt200.

Contrairement aux Google Glass qui proposent seulement une portion d’affichage dans le coin haut droit de l’utilisateur, Toshiba a opté pour une série de prismes verticaux extrêmement fins sur un des deux verres. De cette manière, la lumière est reflétée dans l’œil de l’utilisateur, de telle sorte à offrir une image en superposition. Le poids de l’appareil reste très mesuré, dans la limite où il revient à 42 grammes, ce qui est semblable aux lunettes de Google.

Toutefois les Toshiba Glass sont de véritables montures (déclinées en trois univers) et perdent un atout de taille : aucune logique n’est embarquée. Seul un téléphone connecté permet d’utiliser réellement ces lunettes, ce qui réduit drastiquement ses capacités. La batterie utilisée est également celle du smartphone, mais ce choix offre un avantage. Jusqu’à présent toutes les lunettes connectées souffrent d’une autonomie insuffisante. Or les smartphones embarquent toujours des batteries de plus haute capacité.

Toshiba évoque plusieurs cas d’utilisation : autour de la santé lors d’activités sportives (pulsation cardiaque, vitesse…), de la cuisine ou encore notifier l’utilisateur lors d’événements (un appel entrant arrive). Pour le moment aucune date de sortie précise, ni prix n’ont été communiqués. Des représentants de la marque suggèrent uniquement une disponibilité au Japon et en Amérique du Nord l’année prochaine. Disposant de composants limités (pas de batterie, de processeur….), les lunettes devraient être vendues à un tarif inférieur à celui des Google Glass.

Source : PC World

Laisser un commentaire

comment-avatar

*