Atol lance ses premières lunettes connectées !

Atol lance ses premières lunettes connectées !

A l’heure où le marché des lunettes connectées commence à prendre de l’ampleur, les acteurs du métier se sont faits discrets jusqu’à présent. La donne va changer en France avec Atol (Association des Techniciens en Optique et Lunetterie) qui va bouleverser son coeur de métier : les lunettes correctrices. En France, près de deux Français sur trois portent des lunettes et peuvent les porter ou non en continu (presbytes par exemple).

Il peut alors arriver d’égarer ses lunettes et il n’est pas toujours simple de les retrouver lorsque la vision est dégradée. Atol vient donc d’annoncer ses premières lunettes connectées qui essaient de répondre à cette problématique. Sous le nom de Téou, l’idée est qu’à n’importe quel moment, une application sur votre smartphone pourra vous permettre de géolocaliser vos montures. Attention, seuls les systèmes iOS et Android seront supportés. Les Windows Phone et autres Firefox OS devront malheureusement passer leur chemin.

 

Comment cela marche-t-il ?

Les lunettes seront équipées d’un mini système qui intègrera une connectivité GPS et Bluetooth. Dès que vous serez à la recherche de vos précieuses montures, la position s’affichera alors sur une carte Google Maps. Dès que vous vous rapprocherez, un indicateur de proximité viendra vous épauler (rouge = 15 mètres, orange = 10 mètres et vert = 5 mètres). Une fois que le téléphone sera dans un rayon proche, deux signaux seront émis sur les lunettes : sonore à l’aide de vibrations et visuel grâce à LED clignotante.

smartphone-appli-Teou-rouge-733x1024

 

A sens unique ?

Il est donc possible de retrouver ses lunettes, mais l’inverse est également possible. Un bouton accessible depuis la branche des montures lancera automatiquement une alarme sur votre téléphone. Cela sera possible grâce à la connexion Bluetooth. La portée de cette technologie pourra en revanche être handicapante si le téléphone est injoignable.

 

Est-ce dangereux ?

Contrairement aux lunettes connectées comme les Google Glass qui se connectent en WiFi et Bluetooth même lorsque vous les portez, Atol a fait le nécessaire pour les plus sceptiques. Grâce à un capteur de proximité, le Bluetooth et le GPS sont automatiquement désactivés lorsque vous portez les montures. Ce type de capteur est notamment utilisé sur les téléphones et prend tout son sens lors des appels : l’écran est éteint proche de votre tête et se rallume dès qu’il s’éloigne de votre oreille.

 

Prix ? Disponibilité ?

Contrairement à de nombreux projets qui vous font miroiter des possibilités infinies et une disponibilité inconnue, Atol est à contresens. Les lunettes Téou seront disponibles dès le mois de novembre, dans une fourchette de prix comprise entre 160 et 200 euros. Notez que l’application mobile sera quant à elle gratuite.

 

En résumé

Si on résume, les lunettes Teou d’Atol embarquent donc :

  • un GPS
  • une puce Bluetooth
  • une batterie
  • un bouton poussoir
  • un vibreur
  • une LED

Atol annonce que ses lunettes connectées auront une autonomie estimée de 72 heures, le tout dans un produit pesant sur la balance entre 30 et 35 grammes.

 

L’association ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, car de cinq à six modèles devraient être lancés d’ici un an.

32707376724f9eb63ddeeb0f7c067

Laisser un commentaire

comment-avatar

*