Les lunettes Laster SeeThru passent au JT

Les lunettes Laster SeeThru passent au JT

L’entreprise française Laster Technologies développe depuis 2005 des produits utilisant la réalité augmentée pour des secteurs professionnels : l’aérospatiale et la défense. Elle souhaite s’ouvrir à un public plus large, avec ses lunettes SeeThru. Initialement proposé sous la forme d’un projet sur KickStarter qui n’a pas été financé, Laster ne baisse pas les bras et propose en précommande ses lunettes connectées pour le grand public.

Les Laster SeeThru sont des lunettes connectées qui misent tout sur la réalité augmentée. Contrairement aux Google Glass, il est tout à fait possible de porter des lunettes dessous, évitant ainsi des dépenses supplémentaires. Toute l’intelligence des Laster SeeThru n’est pas située dans les lunettes, mais sur un smartphone via la connexion Bluetooth. Cela présente un avantage majeur : vous profiterez de la puissance supplémentaire sur votre nouveau téléphone, mais aussi deux inconvénients : les lunettes ne sont pas autonomes et consomment de la batterie sur deux terminaux à la fois. La batterie interne offre une autonomie théorique de 6 à 8 heures. Notez qu’il n’y a pas de caméra, mais le trio gyroscope/accéléromètre/boussole permet d’offrir des informations aussi pertinentes.

Pas besoin de regarder dans le coin de l’oeil, car l’écran englobe la totalité de votre oeil droit. Vous aurez alors accès à tout un tas d’applications utilisant la réalité augmentée. La présentation s’attarde particulièrement sur les utilisations sportives, mais il est tout à fait possible d’écouter de la musique, lire ses mails, répondre à ses appels… car toutes ces informations sont déjà sur le téléphone et que les lunettes agissent comme un kit mains libres Bluetooth.

Il y a quelques jours, un reportage a été diffusé dans le 12/13 de France 3. L’entreprise croit à 100% sur ses SeeThru, malgré l’échec du projet KickStarter. Pour elle le smartphone est amené à disparaître, mais il faudra se montrer patient car un usage grand public ne pourra être disponible que d’ici 3 à 4 ans.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*