Interview de Wearable Intelligent Banking : l’équipe incubée au SG Connected Hack

Interview de Wearable Intelligent Banking : l’équipe incubée au SG Connected Hack

Le SG Connected Hack était un hackathon qui s’est déroulé à Paris au début du mois d’octobre. Nous avons souhaité interroger les différents gagnants et nous interviewons aujourd’hui la seule équipe que la Société Générale a souhaité incuber : Wearable Intelligent Banking.

 

Pourriez-vous présenter votre équipe ?
Jonathan le Dev, David-Henri le Designer, Yann le Marketeur.

Etait-ce votre premier hackathon ?

Non, nous nous étions déjà frottés séparément à des hackathons, David-Henri et Yann de leur côté avaient déjà organisé un Hackathon sur les Google Glass en janvier dernier, qui avait d’ailleurs été remporté par BikeFinder, l’équipe de Jonathan.

Pourquoi avoir choisi de participer au SG Connected Hack ?

Organisé par BeMyApp qui est la référence en matière de hackathon en France, nous étions tout naturellement intéressés par le challenge et la qualité des participants que ces hackathons rassemblent. Aussi on s’est dit que c’était l’occasion de mettre en pratique notre vision du Wearable en tant qu’écosystème intelligent et montrer ce qu’il était possible de faire avec une smartwatch, un beacon et des Google Glass.

Pourriez-vous présenter votre projet ?

Notre projet propose une expérience connectée, et ceci quel que soit l’appareil utilisé. Depuis la poche de l’utilisateur, à l’application du conseiller en passant par l’agence.

Le scénario imaginé pour le hackathon est le suivant : un client ou un prospect peut prendre rendez-vous avec un conseiller depuis notre application Smartphone. Lorsque celui-ci arrive en agence, sa présence est détectée via un Beacon qui envoie simultanément une notification sur l’application du client ainsi que sur les Google Glass du conseiller clientèle. Après son rendez-vous, le client peut alors laisser son avis directement depuis sa montre connectée ou depuis l’application Smartphone.

Toutes les informations et les APKs sont d’ailleurs disponibles ici.

 

 

Pourquoi avez-vous choisi ces wearables ?

Gartner annonce 26 milliards en 2020, qui seront composés d’une multitude d’objets : bracelet/montre/lunette connectée c’est donc tout naturellement que nous avons intégré dans notre dispositif une montre connectée en complément du smartphone côté client. Les Google Glass côté conseiller, car nous pensons que ces appareils seront de plus en plus présents dans nos vies.

Vous n’étiez pas le seul projet autour de cette problématique. En quoi le votre était meilleur ?

Alors, selon le point de vue de chacun on peut se demander, si notre projet était le meilleur ! La première place ayant quand même été attribuée à l’équipe “My SG Adviser”.

Néanmoins, l’attribution du prix de l’incubation est une victoire à elle seule. Nous pensons que ce qui a fait pencher le jury en notre faveur est que nous avons bien compris les enjeux de la Société Générale, de ses clients et que nous avons su être efficaces dans la mise en place d’une solution interactive et facilement déployable.

Quel est l’objet connecté présent au SG Connected Hack qui a suscité le plus votre intérêt et pourquoi ?
Le beacon : c’est si fou ce qu’on peut faire avec et c’est dommage que cela soit si inexploité aujourd’hui.

Quel est selon vous l’objet wearable qui a le plus d’avenir et pourquoi ?

C’est tout le wearable qui a de l’avenir, nous ne pensons pas qu’un objet en particulier va se démarquer. Pour reprendre l’analogie avec des vêtements, on ne peut pas dire que la basket a plus d’avenir que la jupe : ils ont des usages différents 🙂 C’est le même enjeu autour des wearable : tout dépend de l’usage et du contexte d’utilisation. En effet le bracelet connecté a plus d’avenir dans le secteur du sport que le bracelet Myo qui a, en revanche, plus d’avenir que ce dernier dans les entreprises.

Le mot de la fin

A suivre…

Laisser un commentaire

comment-avatar

*