Une application bancaire pour Google Glass, l’expérience de Westpac

Une application bancaire pour Google Glass, l’expérience de Westpac

Après s’être immiscées dans le domaine de la santé, au sein des forces de police ou même dans un centre commercial européen, les Google Glass pourraient bien, à l’image de l’Oculus Rift, trouver leur place auprès des banques – mais, cette fois-ci, côté client ! La banque australienne Westpac a conçu en début d’année sa propre application destinée aux lunettes connectées, en Nouvelle-Zélande. Intéressée par les nouvelles technologies portables – les « wearables » -, elle a permis à ses usagers d’utiliser les Google Glass mais aussi les smartwatches. Dans un article du site Internet d’American Banker, le journal des finances, Westpac est revenue sur cette expérience.

Commande vocale et facilité de prise en mains

Parmi les fonctionnalités les plus novatrices apportées par les Google Glass, on retrouve l’utilisation de la commande vocale, qui permet une utilisation en mains libres. Pourtant, dans le cadre des finances, ce type de service est bien peu prisé : « Ce que nous avons constaté, c’est que les gens veulent être en mesure de toucher plutôt que d’utiliser les commandes vocales », explique Simon Pomeroy, directeur numérique de la banque en Nouvelle-Zélande. En effet, les finances sont un sujet assez intime, qui demande une fermeture extérieure pour les usagers, ce qui n’est pas compatible avec le fait de parler à vive voix.

google-glass-touchpad

La banque concède néanmoins un avantage considérable de la technologie, qui est sa facilité de prise en mains. « […] c’est fou comment les usagers sont à l’aise très rapidement après seulement une minute à porter les Glass », déclare Pomeroy. Un point de vue qui séduit, puisque cela permet à n’importe qui de pouvoir gérer facilement l’application.

Renforcement de la relation client et application multiplateforme

La stratégie de la banque numérique de Westpac est de faire en sorte que le client puisse être rapidement en contact avec un membre du personnel, et cela se retrouve également dans l’application. Un simple « Call Simon my banker » (« Appelle mon banquier Simon ») permettrait d’être mis en contact avec son conseiller. Du reste, l’application reprendrait les fonctionnalités d’un site type d’une banque, avec par exemple la possibilité d’effectuer des virements.

google-glass-application-banque-virement

De même, Westpac s’intéresse plus généralement à la réalité augmentée, qui permettrait de gérer de façon plus simple ses finances. Si la banque travaille pour le moment sur smartphones, l’idée serait également de l’étendre aux lunettes et montres connectées. « Nous pensons que la réalité augmentée a un rôle à jouer dans le domaine bancaire, que ce soit via téléphone portable, Glass, ou tout autre dispositif que le client choisit d’utiliser », explique Pomeroy. De fait, les applications créées par Westpac sont faites pour être facilement adaptées pour d’autres plateformes.

Quel avenir pour ce type d’application ?

Une enquête a été réalisée en juin 2014 par Westpac a permis d’observer que 25% des personnes interrogées seraient prêtes à utiliser de nouvelles technologies pour gérer leurs finances. Si la protection de vos données bancaires peut inquiéter, il se trouve qu’il existe à l’heure actuelle un système sécurisé pour les Google Glass. En ce qui concerne les tests effectués par Westpac, nous vous invitons à consulter cette vidéo présentant l’application sur Glass :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*