Un restaurant ayant interdit les Google Glass fait machine arrière

Un restaurant ayant interdit les Google Glass fait machine arrière

Depuis l’annonce des Google Glass, tout le monde a un avis sur le sujet et deux clans s’affrontent : les curieux & enthousiastes contre les réfractaires. C’est ainsi que de nombreux lieux ont tout simplement interdit l’utilisation des lunettes. On peut par exemple citer les casinos de Las Vegas et certains bars et restaurants. Les raisons mises en avant sont souvent floues ou pointent facilement du doigt la caméra.

Les Google Glass sont en effet souvent perçues comme un outil d’espionnage, car elles peuvent facilement prendre des photos ou des vidéos… de la même manière qu’un téléphone par exemple. Lorsque quelqu’un utilise la caméra, l’action est pourtant visible car le prisme est forcément allumé. Les possesseurs des Google Glass pourront également vous certifier que la faible autonomie ne permet en aucun cas de filmer pendant des heures, au contraire ! Depuis des années, il existe des lunettes avec des caméras intégrées et personne n’en a fait tout un foin. Cet argument est ainsi perçu comme injuste par nombre des Glass Explorers.

Nous allons d’ailleurs vous parler d’un restaurant à New York. Katy Kasmai est une habituée de Feast, un restaurant comme un autre. Seulement un jour, on lui demande explicitement d’enlever ses Google Glass :

Pour la première fois à cet endroit, Feast, à New York, on m’a demandé de retirer mes Google Glass, car des clients se sont plaints de problème de vie privée par le passé. Rien de tel ne m’était arrivée depuis un an que j’ai les Glass.

Ce message publié sur Google+ le 20 avril dernier intégrait un lien vers la fiche du restaurant sur Google Maps. Une occasion sur laquelle de nombreux Glass Explorer ont profité pour dénoncer cette attitude injustifiée, en laissant de très mauvais commentaires :

Extrait des commentaires du restaurant Feast sur Google Maps

Extrait des commentaires du restaurant Feast sur Google Maps

Le restaurant, ayant majoritairement des notes situées entre 3 et 5 étoiles, a vu sa moyenne dégringoler pour atteindre 2,4. Mais rebondissement, car on apprend aujourd’hui par l’intermédiaire de Derek Ross que Feast a finalement fait marche arrière et a décidé de revoir ses positions. Ce revirement a été largement aidé par un article sur le blog Ev Grieve. Katy Kasmai a été contactée sur Twitter par Feast pour qu’elle puisse leur expliquer exactement ce que sont les Google Glass.

Même si Feast n’a pas encore autorisé les Google Glass au sein de son établissement new-yorkais, la mission des Glass Explorers est un succès. Cette action pacifique, sans banderole, mais qui a eu un impact significatif sur l’image de marque du restaurant, montre que la seule manière de faire accepter les lunettes de Google aujourd’hui est d’expliquer clairement quelles sont les vraies capacités du produit. A l’heure actuelle, les Glass Explorers ayant laissé des commentaires négatifs sont invités à les retirer.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*