Quand la police à Dubai teste les Google Glass pour contrôler le trafic routier

Quand la police à Dubai teste les Google Glass pour contrôler le trafic routier

Les Google Glass possèdent un très grand potentiel dans de nombreux cadres de nos vies, et en société, son utilisation pourrait être prisée par les services de l’ordre, et notamment par la police ; déjà en début d’année 2014, les policiers New-Yorkais commençaient à expérimenter ces lunettes connectées. C’est seulement trois mois plus tard, en mai, que le service de police de Dubai annonçait à son tour débuter une expérimentation avec les Glass dans un contexte bien particulier : celui du contrôle du trafic routier.

Des usages contre les infractions

L’objectif de l’utilisation des Google Glass à Dubai est de limiter les infractions en terme de circulation. Pour ce faire, le ministère a développé deux applications personnalisées. La première permet de capturer des photos des contrevenants en temps réel ; celles-ci sont par la suite automatiquement enregistrées dans leur système avec des données telles que l’emplacement, l’heure et la date. La deuxième permet quant à elle d’identifier sur le vif les voitures recherchées via leur plaque d’immatriculation. Les lunettes connectées permettent facilement ce type d’application, l’officier n’a qu’à appuyer sur le touchpad pour, par exemple, prendre une photo.

google-glass-police-dubai-colonel

Le colonel Khalid Nasser Al Razooqi, directeur général des services intelligents de la police de Dubai, a expliqué l’introduction des Google Glass dans leur service par la volonté d’innover et d’améliorer leur travail : « À la police de Dubai, nous essayons toujours d’adopter ce qui est nouveau sur le marché, et nous aimons rester à jour ». Les Google Glass étant une technologie récente et prometteuse, leur introduction au sein de la police s’est donc fait tout naturellement.

Une phase de test avant généralisation

Leur utilisation pourrait être généralisée et renforcée en fonction des résultats de ce premier test ; « Si [les Glass] passent nos critères de test cela signifie qu’il s’agit d’un dispositif utile et nous pourrions décider de les lancer et d’en acheter plus », affirmait Al Razooqi. Pour le moment, les premiers retours n’ont pas été officiellement donnés, mais la police de Dubai semblait confiante quant à l’utilité des applications proposées.

Pour aller plus loin, nous vous proposons ce court reportage vidéo en anglais, par GulfNewsTV :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*