L’ingénieur électricien Adrian Wong en charge du projet Google Glass rejoint les équipes d’Oculus Rift

L’ingénieur électricien Adrian Wong en charge du projet Google Glass rejoint les équipes d’Oculus Rift

Suite au rachat par Facebook d’Oculus, de plus en plus de personnes s’intéressent à ce nouvel objet. Pour beaucoup, cette acquisition est en effet signe d’une longévité assurée pour l’Oculus Rift grâce à des moyens financiers et humains conséquents. Cela se traduit principalement de deux manières :

  • un soudain attrait des développeurs pour la technologie Oculus ce qui devrait permettre de voir émerger quelques beaux projets sur ces lunettes ;
  • le recrutement de profils qu’Oculus ne pouvait jusqu’alors pas forcément attirer.

Adrian Wong est typiquement l’un de ces profils qu’Oculus peut désormais attirer. Employé chez Google depuis 2010, cet ingénieur électricien de formation travaillait en sein du laboratoire Google[x] et notamment sur le projet Google Glass. Ses travaux sur les lunettes de la firme américaine font actuellement de lui l’un des rares experts dans ce domaine. Son départ du programme Google Glass est sans aucun doute une perte importante pour Google tandis qu’elle constitue une belle trouvaille pour Oculus.

Profil LinkedIn d'Adrian Wong

Profil LinkedIn d’Adrian Wong

Adrian Wong semble en outre posséder une dizaine de brevets relatifs aux lunettes connectées, tel que le  « Wearable Computer with Nearby Object Response” qui permet notamment de concevoir une méthode et/ou un outil permettant de détecter un objet à son approche en cas de risque de collision tout en alertant le porteur des lunettes connectées de la menace. Ce type de brevet peut sans aucun doute trouver des applications très concrètes qui échappent potentiellement à Google.

Au titre des autres brevets possédés par Adrian Wong, on retrouve également « Wearable Computer with Superimposed Controls and Instructions for External Device », « Method to Autofocus on Near-Eye Display », ou encore « Unlocking a Screen Using Eye Tracking Informations » qui permettrait d’obtenir un système de verrouillage des lunettes novateur. L’avenir nous dira quels usages seront fait de ces brevets aux usages pratiques bien réels.

Source

Laisser un commentaire

comment-avatar

*