Les Google Glass sont bannies des cinémas américains

Les Google Glass sont bannies des cinémas américains

La caméra des Google Glass a été le premier argument commercial utilisé par le géant de Mountain View afin de promouvoir ses lunettes connectées. Rappelez-vous en juin 2012 lors de la Google I/O, où plusieurs personnes équipées de Wingsuit volaient au-dessus du Moscone Center à San Francisco et où le flux était retransmis en direct via un Hangout. Positionnée sur la tête des utilisateurs, la caméra offre une vue à la première personne qui vient concurrencer la GoPro sur ses terres. La caméra en elle même ne dispose pas d’un mécanisme de stabilisation, mais grâce aux lunettes qui sont parfaitement stables, le rendu a surpris dès les premiers clichés et vidéos publiés.

Malheureusement cette caméra fait l’objet de nombreux débats. Plusieurs bars, casinos ou cinémas ont très rapidement interdit l’utilisation des lunettes à cause du problème de vie privée. En effet, il est très simple de prendre une photo ou vidéo depuis les lunettes. Seulement les porteurs vous diront que c’est un faux argument pour plusieurs raisons. D’une part, lorsqu’une photo ou vidéo est prise, le prisme reste forcément allumé. D’autre part, et si le son est activé, il est possible d’entendre la notification du cliché. Enfin, et il s’agit de la raison la plus souvent mise en avant, n’importe quel terminal est bien plus discret. Un smartphone peut être facilement caché, mais des lunettes d’espions qui ne coûtent que quelques dollars/euros sont encore plus difficiles à distinguer.

La situation ne s’est guerre améliorée au fil du temps, avec notamment l’élaboration d’un collectif « Stop the cyborg » aux Etats-Unis ou encore un accueil très mitigé au Royaume-Uni. En effet dès la mise en vente au mois de juin 2014, l’association « The Cinema Exhibitors » a demandé à l’ensemble des utilisateurs de retirer leurs lunettes avant de pouvoir pénétrer dans les salles obscures. Un peu plus tôt cette année, une interpellation du FBI avait fait grand bruit, car un utilisateur possédant des montures avec des verres correcteurs avait été interrogé plusieurs heures avant d’être relâché.

La situation vient de se dégrader encore plus aujourd’hui avec une annonce de la Motion Picture Association of America et de la National Association of Theatre Owners. Tous les cinémas appartenant à ces groupes (c’est-à-dire la majorité) vont désormais bannir l’utilisation des Google Glass. La raison évoquée : le piratage. Ce n’est pas la première fois que la MPAA souligne le fait qu’elle perd chaque année des milliards à cause de ce phénomène.

Dans le cadre de nos efforts continus pour nous assurer que des films ne sont pas enregistrés dans les cinémas… nous maintenons notre politique de tolérance zéro à l’égard des personnes utilisant un appareil d’enregistrement lorsqu’un film est projeté.

Comme cela a longtemps été le cas, tous les téléphones doivent être mis en silencieux et les autres appareils d’enregistrement, y compris les wearable devices, doivent être éteints et rangés au moment du spectacle. Les personnes qui omettent ou refusent d’éteindre les appareils permettant d’enregistrer seront invitées à quitter l’établissement.

Plusieurs cinémas avaient déjà interdit l’utilisation des Google Glass, mais les deux associations vont beaucoup plus loin aujourd’hui. Il faut par ailleurs noter que les lunettes connectées ne sont pas les seules concernées, car l’ensemble des objets connectés pouvant enregistrer est dans le viseur. Il vous sera par exemple impossible d’avoir une montre connectée avec une caméra. La situation est donc ubuesque, alors que les smartphones peuvent être utilisés normalement.

Source : NBC

Laisser un commentaire

comment-avatar

*