Les Google Glass chauffent-elles trop?

Les Google Glass chauffent-elles trop?

Voici une question à laquelle vous n’auriez pas forcément pensé à première réflexion. Pour autant, force est de constater que les Google Glass est un objet connecté bourré d’électronique qui a vocation à se porter sur le bout de votre nez. Le confort est sans aucun doute l’une des qualités primordiales que cet objet doit garantir. Le niveau de température des composants pouvant être en contact avec la peau est l’un des éléments pouvant altérer ce confort. Il devient donc très intéressant de s’y pencher.

C’est l’excellent site lesnumériques.com (spécialisé dans les tests d’objets hi-tech en tous genres) qui nous propose de répondre à cette question. Leur équipe, après avoir testé les niveaux de température des Google Glass nous livre ses premières observations. Nous vous les décryptons.

Une température aux alentours de 40 degrés en utilisation normale

L’équipe de test s’est dans un premier intéressée à la température des lunettes dans le cadre d’une utilisation classique, normale. La température observée est alors tout à fait raisonnable et oscille autour des 40 degrés. A ces niveaux là, le port constant des lunettes est tout à fait supportable et au mieux, vous serez réchauffés lors de vos déplacements en hiver !

Test de température des Google Glass en usage modéré

Test de température des Google Glass en usage modéré

En poussant l’usage des lunettes, on arrive cependant à faire grimper le thermomètre…

Une gène en utilisation intensive

google-glass-température-2

Température des Google Glass en usage intensif

C’est en tous les cas ce que rapportent les réalisateurs de ce test. En usage intensif, c’est à dire en utilisation poussée et continue des fonctions gourmandes des Google Glass (type GPS, caméra, etc.), les lunettes frôlent les 50 degrés.

Il est tout de même à noter que la partie électronique des Google Glass ne vient pas directement se coller contre la peau de son utilisateur sur l’ensemble de sa surface. Etant fixée aux branches, le contact se fait en réalité principalement au niveau de la tempe. Un élément non rapporté lors des tests et pourtant à prendre en considération.

Les testeurs affirment tout de même que dans ces conditions d’usage :

Là, ça devient dérangeant. Il est alors nécessaire de les éteindre pour les laisser refroidir.

Face à ces premières constatations, il semble donc raisonnable de ne pas trop pousser l’usage des Google Glass en leur version actuelle afin de ne pas être gêné par la chauffe des composants.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*