La SNCF expérimente les Google Glass dans un de ses iDTGV

La SNCF expérimente les Google Glass dans un de ses iDTGV

Si l’on évoque le nom de la SNCF, le premier mot qui vient à l’esprit est probablement « retard ». Mais l’entreprise française, qui traine sa réputation comme un boulet, sait aussi innover. Elle l’a par exemple fait très récemment en proposant une application pour les Google Glass : Book a Ticket. Elle permet aux clients étrangers ne parlant pas français de pouvoir réserver un billet sur la plateforme Voyages-Sncf. L’idée est d’offrir une visio-conférence avec un conseiller parlant anglais et guidant l’utilisateur dans les différentes étapes d’achat. Pour le moment cette application reste expérimentale et n’est pas disponible au téléchargement. Vous pouvez néanmoins la découvrir plus précisément dans notre article dédié.

Le Huffington Post relate que la SNCF vient de passer à l’étape supérieure aujourd’hui avec cette fois-ci les iDTGV. Cette filiale de la SNCF fait office de laboratoire, tout en ayant généralement un tarif légèrement moins élevé. Le contrôle des billets se fait avant de monter dans les wagons à partir de billets imprimés ou d’une application mobile (officielle ou concurrente comme Capitaine Train). Les passagers du train n°2923 de ce midi auront eu la surprise de découvrir un contrôle différent avant de rejoindre leur place. Six contrôleurs étaient en effet équipés de Google Glass pour les aider dans leur tâche.

Les assistants personnels permettant de scanner les billets étaient toujours présents, mais la nouveauté vient de la transmission de l’information vers les lunettes une fois le scan terminé. L’écran affiche alors une croix verte si le passager est en règle ou rouge si une anomalie se produit. L’application ne se limite pas à cette seule indication, car d’autres informations sur le passager sont affichées : son nom, son numéro de siège et s’il s’agit de son anniversaire.

L’idée de cette expérimentation n’est donc pas de remplacer le dispositif existant, mais de l’enrichir.Selon les retours des usagers et des contrôleurs, les Google Glass pourront ou non venir habiller les équipes de l’entreprise française, car malheureusement cette expérience devrait être limitée aux 500 passagers de cet iDTGV pour le moment :

Cette opération est un test, rappelle iDTGV. Ce nouveau dispositif ne sera pas déployé tout de suite.

Quel qu’en soit le résultat, une véritable dynamique autour des lunettes connectées commence à émerger auprès de grandes entreprises françaises : Kiabi, Leclerc, la Caisse d’Epargne

Merci à @ettanora

Laisser un commentaire

comment-avatar

*