IntelliScout, l’application Google Glass pour l’agriculture

IntelliScout, l’application Google Glass pour l’agriculture

Les idées d’utilisation des Google Glass sont de plus en plus variées et touchent à de nombreux domaines de la vie de tous les jours, notamment dans le monde professionnel, où elles sont déjà, par exemple, utilisées pour le service client par Leclerc drive et Virgin Atlantique, ou encore, en ce qui concerne la santé, pour la gestion des dossiers électroniques des patients. Et si les Google Glass pouvaient également être utilisées dans le cadre de l’agriculture ? C’est l’idée développée par Craig Ganssle, fondateur et PDG de la société Basecamp Networks, avec une application spécialement conçue pour les fermiers, IntelliScout.

Un outil de reconnaissance pour les plantes

Basecamp Networks est une société visant à modifier l’idée que nous nous faisons du travail grâce aux nouvelles technologies. Les lunettes connectées sont vues comme primordiales pour les industries dans lesquelles le fait d’avoir les mains libres est important. En créant l’application IntelliScout, l’idée était de créer quelque chose qui puisse être utile pour les fermiers, quelle que soit la taille de leurs cultures. « IntelliScout permet la reconnaissance visuelle des différents types de cultures, de leurs maladies, des insectes et d’autres défauts », explique Ganssle.

Cela permettrait entre autre de réduire le délai entre le diagnostic du problème et l’application d’une solution : « Elle peut détecter les problèmes de chaque type mieux que l’oeil humain », affirme Ganssle. Adaptée à tout type de plantes, elle pourra également permettre de calculer certains paramètres précis ; par exemple, « dans le cas de la culture du maïs, elle pourra être utilisée pour le comptage automatisé des grains. »

google-glass-fermiers-agriculture

Le partage des données à échelle internationale

Parmi les fonctionnalités proposées, IntelliScout permet de prendre des notes et de pouvoir en consulter – qu’elles soient récentes ou archivées. Elle renvoie également des données en fonction du climat, comme par exemple le taux d’humidité, et propose déjà une version beta pour compter les grains de maïs et les boules de coton. Les données peuvent être partagées dans le cloud avec d’autres fermiers, ce dans l’objectif d’améliorer et d’accroître la production alimentaire dans le monde entier.

L’application ne devrait pas être limitée aux Etats-Unis ; « Nous envisageons sérieusement de nous exporter à échelle internationale », explique Ganssle. « Nous devrons consulter les grandes entreprises qui travaillent dans ces domaines pour aider à promouvoir IntelliScoot et les Google Glass dans des endroits comme l’Afrique et l’Asie. » L’évolution de l’application pourra être disponible sur le site officiel de Basecamp Networks.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*