Les Google Glass testées par les astronautes en milieu sous-marin

Les Google Glass testées par les astronautes en milieu sous-marin

Les Google Glass pourraient-elles un jour voyager dans l’espace ? Rassurez-vous, pour le moment, la technologie est surtout utilisée sous la mer, dans le cadre des NASA Extreme Environment Mission Operations, ou NEEMO. Ces missions permettent aux astronautes d’expérimenter et de s’entraîner dans un environnement pouvant se révéler proche des conditions de vie dans l’espace. Il leur arrive donc de tester de nouvelles technologies pouvant un jour servir lors de leurs voyages, et ce sont à présent les Google Glass qui ont attiré leur attention.

De nouvelles technologies face aux interférences

Les Google Glass peuvent entre autre servir aux astronautes afin de garder des traces des procédures à suivre, le tout sans avoir à utiliser un appareil de poche. L’équipe s’est également procurée un moniteur de fréquence cardiaque afin d’améliorer les dispositifs déjà utilisés en station spatiale. L’introduction de nouveaux appareils n’est pas si simple : « Il y a beaucoup de matériel à bord de la station qui peuvent provoquer des interférences avec d’autres appareils », explique l’astronaute Jeanette Epps. Les interférences peuvent entraver les missions spatiales et causer des retards.

Afin de palier à ces éventuels problèmes, un sèche-cheveux a été utilisé sur le moniteur ; les premières indications montreraient, selon Epps, que le moniteur fonctionne toujours bien. L’utilisation d’une connexion Bluetooth n’est pas innocente dans ce procédé ; Mark Vande Hei, astronaute de la mission NEEMO, appuie le fait qu’il existe désormais une « technologie Bluetooth qui fonctionne vraiment bien et qui n’est pas gêné par les interférences que connaissent de plus anciennes technologies ».

mission-neemo-google-glass-nasa

Des missions simulant la vie dans l’espace

Les missions NEEMO permettent de reproduire les sensations possibles dans l’espace. Elles sont utilisées par la Nasa pour former les astronautes et leur donner une idée de ce qu’est la vie en apesanteur. « Je n’ai jamais été dans l’espace mais j’ai travaillé dans l’équipe de contrôle de mission et je me suis toujours demandé ce que ce serait d’être de l’autre côté », explique Vande Hei. Ce type de mission sous la mer « m’a donné un bonne idée de ce que c’est », affirme-t-il.

Dans un souci de réalisme, la communication durant les missions se fait par e-mail, vidéo ou messages, d’où l’intérêt d’utiliser une technologie telle que les Google Glass. D’autant plus que les missions sont loin d’être aisées ; en cas de problèmes de pression, les astronautes peuvent attendre jusqu’à 16h avant de nager à la surface. Il est possible que nous ayons de véritables retours par la suite sur l’utilisation des lunettes connectées dans ce cadre.

Dans l’attente de plus d’informations, vous pouvez consulter cette vidéo anglophone qui explique plus en détails ce que sont les missions NEEMO :