Quand les Google Glass aident les personnes handicapées : l’histoire d’Ashley Lasanta

Quand les Google Glass aident les personnes handicapées : l’histoire d’Ashley Lasanta

Et si les Google Glass pouvaient offrir de nouvelles possibilités aux personnes atteintes de handicap ? Avant même d’explorer la possibilité de les contrôler par la pensée avec MindRDR, ces lunettes connectées permettaient déjà quelques petits miracles. Du moins, ils ont su changer le quotidien d’Ashley Lasanta, une jeune femme de 23 ans atteinte de paralysie cérébrale. Cela signifie qu’elle possède un trouble du mouvement et de la posture qui limitent grandement son champ d’action. En janvier 2014, elle a pu se procurer les Google Glass. Une expérience des plus appréciables pour elle qui, jusqu’alors, ne pouvait pas même utiliser un appareil photo.

Plus d’autonomie et de liberté d’action

Les Google Glass sont vivement critiquées pour la facilité qu’ont ses usagers à prendre des photos : pour Ashley, pouvoir photographier en mains libres s’est révélé une véritable opportunité. Sa première expérience a été « géniale » : « Je prends des photos de tout et n’importe quoi. » Elle peut également faire des vidéos, envoyer des mails, naviguer sur Internet, jouer à des jeux, le tout beaucoup plus rapidement qu’auparavant. Elle utilise également les Google Glass pour cuisiner, en trouvant des recettes en ligne.

Billy Busch est directeur d’une organisation à but non lucratif pour le développement des personnes à mobilité réduite. Il témoigne sur l’apport des Google Glass dans la vie d’Ashley : « J’étais ses bras pour la journée : elle me disait que je devais couper deux gousses d’ails, je coupais deux housses d’ail. […] Je ne pense pas qu’elle ait besoin de mon aide à présent. »

Les Google Glass comme technologie d’assistance ?

Pour Mark Perrielo, PDG de l’American Association for People with Diasiblities, « Google Glass a une tonne de potentiel pour transformer les vies des personnes handicapées. Tout le monde n’a pas eu la chance de faire l’expérience des Google Glass à ce sujet. Mais pour ceux qui l’ont fait, la technologie dispose d’un certain nombre de choses qui font qu’il est vraiment convivial pour les personnes qui possèdent un handicap – la commande vocale, le speech-to-text [faculté de transcrire automatique un texte dicté à l’écrit], la reconnaissance faciale – tout ce qui peut aider des personnes ayant certains handicaps. »

Ashley s’est présentée à l’ « American American Network Community Options and Resources Conference », une conférence s’étant déroulée à Miami, afin de raconter son expérience. Busch, qui était présent à ses côtés, raconte : « Je ne peux même pas vous dire combien de personnes sont venues voir Ashley, combien lui ont posé des questions à ce sujet, combien lui ont dit qu’ils aimaient son histoire. On pouvait le voir dans son regard : elle était rayonnante. » Une belle histoire en somme qui élargit les possibilités des Google Glass comme technologie d’assistance.

ashley-lasanta-billy-busch-google-glass-handicap

Laisser un commentaire

comment-avatar

*