Les Google Glass dans l’industrie automobile, l’expérience de General Motors

Les Google Glass dans l’industrie automobile, l’expérience de General Motors

Les Google Glass s’affirment au fil des mois dans le monde de l’entreprise, comme le programme Glass at Work lancé par Google le laissait présager. Que ce soit pour améliorer l’expérience client du côté de Virgin Atlantic et Leclerc Drive, pour optimiser le travail dans la logistique avec Active Ants ou encore pour travailler dans le secteur de l’énergie avec l’application VisualSpection, ses fonctionnalités séduisent. C’est désormais du côté de l’industrie automobile que nous retrouvons les lunettes connectées, et notamment via General Motors, le constructeur automobile américain, et Plex Systems, une société de logiciels.

Une expérience encore d’actualité

Les employés de General Motors ont eu l’occasion de tester depuis fin 2013 trois paires de Google Glass au centre technique de la société et dans une usine de montage de véhicules, l’Orion Assembly. Cathy Clegg, présidente dans le domaine de la fabrication de General Motors en Amérique du Nord, s’est exprimée sur l’utilisation des Google Glass lors d’un séminaire en management organisé par l’organisation pour la recherche automobile « Center for Automotive Research » – un évènement durant lequel il est question des dernières tendances du domaine : « Nous ne faisons qu’expérimenter en essayant de trouver des utilisations variées pour elles », explique-t-elle. « Il y a énormément d’idées. »

general-motors-industrie-automobile

L’usage des Google Glass reste encore pour le moment très expérimental, ce qui n’empêche pas d’en observer les premiers résultats. Tony Howell, chargé de gérer la planification de la société et les dépenses pour maintenir les actifs de fabrication, est celui qui a suggéré l’utilisation des lunettes connectées. Pour lui, elles sont d’un « bénéfice immédiat », notamment en terme de contrôle de qualité, mais aussi pour tout ce qui concerne la formation du personnel et le développement ; si General Motors choisissait de développer sa propre application pour Google Glass, il y aurait une « myriade » de fonctions possibles. « Nous avons à peine effleuré ce que ce type de technologie peut fournir en terme de fabrication », explique-t-il.

L’avenir de la manufacture automobile ?

Plex Systems a déjà développé sur les Google Glass un système permettant d’analyser une machine d’usine rien qu’en la regardant. Elle permet également d’ajouter, de supprimer des stocks, ou encore de consulter des informations pertinentes sur ladite machine. Jason Prater, le vice-président de la branche développement de la société, a particulièrement pointé du doigt l’intérêt des Google Glass dans la manufacture ; le fait de pouvoir « interagir avec des choses sans avoir à utiliser les mains » est le principal atout d’une telle technologie dans ce secteur. Elles pourraient même faire partie des outils d’avenir : « Dans les prochaines étapes de fabrication high-tech, vous ne verrez pas d’ordinateur au sens traditionnel », affirme-t-il.

Près d’une centaine d’employés de General Motors ont eu l’occasion de tester la technologie, notamment dans le cadre du contrôle de qualité. Une dizaine l’aurait utilisée dans l’usine. Clegg supervise 55 établissements pour plus de 74 000 employés. En fonction du succès des Google Glass dans ces structures, l’utilisation des lunettes connectées pourrait s’étendre au sein de l’entreprise.

Pour en savoir plus sur l’utilisation des Google Glass – mais également des scanners laser – à General Motors, vous pouvez consulter cette interview de Cathy Clegg par Autoline Network :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*