Google publie 9 offres d’emplois à pourvoir pour les Google Glass

Google publie 9 offres d’emplois à pourvoir pour les Google Glass

Vous pensiez que les Google Glass étaient finies après l’arrêt du programme Explorer ? C’est pourtant tout le contraire. Google travaille en effet sur une nouvelle version commercialisable de ses Google Glass. On ne sait quasiment rien sur la prochaine version, ni sur leurs capacités, ni leur design. On sait seulement qu’Intel participera aux prochaines version des Google Glass en leur fournissant les composants nécessaires. En outre, on sait également que Google va réorienter ses lunettes connectées vers le marché B2B (business to business, c’est-à-dire des professionnels). D’ailleurs, on sait de plusieurs sources que les entreprises inscritent au programme Glass at Work (qui a pour objectif de promouvoir les entreprises qui utilisent les Google Glass dans leurs usages professionnels) sont actuellement en train de tester les futures versions des Google Glass.

Dernière nouvelle qui vient tout récemment de tomber : Google recrute 9 postes d’ingénieurs pour développer les Google Glass ! Voici la liste :

google-glass-job-ingenieur-usa

Emplois proposés par Google pour développer les Google Glass aux USA

 

 

Avec cette offre d’emploi, on ne peut que valider définitivement l’hypothèse de la future version des Glass et c’est une très bonne nouvelle qui va permettre de relancer les Google Glass sur de nouveaux rails.

Que nous disent ces emplois sur les futures caractéristiques de Google Glass ?

Que nous disent ces emplois sur les futures caractéristiques des lunettes connectées de Google ? Peu de choses en fait… C’est d’ailleurs bien normal que Google souhaite garder les nouvelles caractéristiques des Google Glass encore secrètes tant qu’elles ne sont pas encore abouties afin d’éviter toute polémique ou engouement trop hâtif. Néanmoins, on peut se laisser à imaginer des caractéristiques (plausibles) au regard de ces postes.

Tout d’abord, comme annoncé précédemment Google va se concentrer sur son marché le plus prometteur pour ses Google Glass : les entreprises. Pas moins de trois ingénieurs seront recrutés sur ce critère.

Ensuite Google va continuer la création de son GDK (Glass Developper Kit) qui permet de développer des applications à destinations des lunettes connectées. Que les développeurs se rassurent, ce que vous avez appris dans le développement des Google Glass va continuer à vous servir. D’ailleurs, pour tous les développeurs qui possèdent des Google Glass à l’heure actuelle, le support est toujours assuré par Google.

On peut également se douter que la voix aura un rôle toujours aussi prépondérant dans l’utilisation des futures Google Glass puisqu’un emploi est ouvert pour un ingénieur qui aura la tâche d’implémenter de nouvelles fonctionnalités et d’améliorer la fonction « voice » sur les lunettes de Google. Il y a d’ailleurs du travail à faire de ce côté là : il faut améliorer la voix afin qu’elle fonctionne lorsqu’il y a beaucoup plus de bruit et permettre une traduction des différentes fonction afin de ne pas être obligé de parler en anglais lorsqu’on est native d’une autre langue (et qu’on a pas un super accent…).

Deux autres postes suscitent l’attention et se sont ceux concernant la connectivité des Glass et l’implémentation des capteurs. Ici difficile de se prononcer tellement l’intitulé est vague. Concernant la connectivité cela peut regrouper tellement de choses : la connectivité avec le Bluetooth et le Wifi du smartphone, et pourquoi pas également les autres devices de Google (Chromecast, tablettes, Android TV, Google Car [si si]…) ! Pour ce qui est des « capteurs » alors là on peut tout imaginer car ce terme peut regrouper tellement de caractéristiques qu’il est difficile de décrire ce que pourrait être la prochaine version. Mais pourquoi pas imaginer de nouveaux capteurs sur ces lunettes qui permettraient de nouveaux usages ?

Le dernier poste concerne un poste d’ingénieur sensé valider et tester les Google Glass (et autres projets spéciaux). Là rien à dire à part qu’on aimerait beaucoup être à sa place…

Source

Laisser un commentaire

comment-avatar

*