Quelle est la différence entre l’API Mirror et le GDK pour les Google Glass ?

Quelle est la différence entre l’API Mirror et le GDK pour les Google Glass ?

Pour les développeurs, l’apparition des lunettes Google vont être un véritablement changement. En effet, ces derniers habitués à développer sur ordinateur et sur smartphones vont devoir s’habituer à un futur nouveau device : les Google Glass.

Lancées prochainement par Google, ils vont permettre à tout individu les portant d’obtenir des informations contextuelles (obtenir le dernier email, notre direction, prendre une photo,…). Des nouveaux usages qui vont donc très certainement intéresser les marques qui vont alors chercher à créer des applications pour leurs clients. Et qui dit application pour client dit…appel aux développeurs !

Comment développer avec les Google Glass ?

Il faut savoir qu’à l’heure actuelle les lunettes Google ne sont pas encore lancées dans une version publique et que seuls les beta-testeurs, appelés Explorers, ont accès à à l’utilisation de ces lunettes connectées. Ces derniers peuvent reporter les différentes bugs à la firme de Mountain View afin que cette dernière puisse améliorer son prototype. Quelques entreprises ont déjà pu développer des applications pour Google Glass, et même si la France reste en pointe, il n’en demeure pas moins que le choix demeure encore restreint. Or, comme vous pouvez vous en douter, une grande partie du succès des Google Glass va résider dans la manière dont les développeurs vont réussir créativement et techniquement à développer des applications. Et pour les lunettes Google, il va y avoir deux manières de développer : soit en utilisant l’API Mirror, soit en utilisant le GDK.

Quelle est donc la différence entre l’API Mirror et le GDK pour développer sur les Google Glass ?

L’API Mirror est une API développée sous une architecture REST. Les informations recueillies par les Google Glass seront transférées sur les serveurs de Google. Les développeurs auront accès à ces informations justement via l’API Mirror. Pour afficher ces différentes informations à l’écran des Google Glass, les développeurs pourront avoir deux solutions. D’une part, ils pourront mettre en place des notifications « Push » en utilisant ce qu’on appelle des « timeline cards » pour afficher du texte, des images ou de la vidéo dans un format utilisant le HTML. D’autre part, les développeurs pourront mettre en place des « bundles » contrôlables par la voix. Cette vidéo vous permettra peut-être mieux de saisir la différence entre les deux termes :

En outre, vous pouvez également visionner la présentation par Timothy Jordan de l’API Mirror par Google. Par chance, la vidéo a été traduite en français et vous pouvez donc aisément la comprendre et ainsi saisir le fonctionnement des lunettes Google :

Concernant le GDK (Glass Development Kit) de Google il est sorti en preview en novembre. A savoir : il est encore en phase de test et donc pas encore utilisable par les développeurs. Le principe du GDK est simple : comme pour le mobile, on créé une application que l’on place directement dans le système des Google Glass.

Deux manières de développer se profilent donc pour les Google Glass. Si ces dernières encore peu accessibles, les prochains mois risquent de nous en apprendre beaucoup plus sur le fonctionnement du développement des lunettes Google. Nous vous tiendrons bien évidemment informés de l’évolution sur Goglasses.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*