Des applications Google Glass pour aider les enfants autistes à communiquer

Des applications Google Glass pour aider les enfants autistes à communiquer

Les technologies telles que les lunettes et casques connectés intéressent le domaine de la santé, notamment dans le cadre de certains troubles qui affectent les interactions sociales, comme l’autisme. Nous avions déjà évoqué l’utilisation de l’Oculus Rift comme outil pédagogique pour les jeunes autistes, en encourageant le dialogue de façon virtuelle. La startup Brain Power a quant à elle décidé de développer une logiciel visant à faire des Google Glass un véritable dispositif de neuro-assistance pour les enfants atteints de ce trouble. L’objectif est de leur permettre d’acquérir des compétences sociales et donc de les aider à communiquer avec leur entourage.

Un accompagnement vers le progrès

C’est toute une suite d’outils que propose Brain Power, autour de plusieurs objectifs tels qu’encourager les interactions, avec une utilisation de la reconnaissance des émotions et du langage corporel, mais aussi d’apprendre à communiquer, à se contrôler, et à aborder différents niveaux de compréhension linguistique. Il s’agit d’une aide interactive, qui permet d’évaluer les symptômes, de coacher et de mesurer les progrès de l’enfant, le tout de manière ludique.

google-glass-enfants-autistes

Bien entendu, il ne s’agit pas de remplacer un quelconque traitement médical, mais d’accompagner et d’encourager l’autonomie de l’utilisateur à l’aide des innovations en neuroscience et à l’aide de nouvelles technologies. Au-delà de données numériques et neurologiques, il s’agit également de favoriser le dialogue entre l’enfant et sa famille, d’améliorer leur compréhension mutuelle et de permettre une intégration sociale.

Les Google Glass comme outil pédagogique idéal

En soi, on pourrait penser qu’il ne s’agit pas d’une révolution technologique, puisqu’il existe déjà des solutions sur tablettes. Si les enfants autistes sont parfaitement aptes à les utiliser et apprécient interagir avec celles-ci, leur utilisation est à double-tranchant : « Beaucoup de familles trouvent leurs enfants collés à l’écran, regardant vers le bas et loin du monde, potentiellement plus isolés encore », explique Ned Sahin, neuroscientifique et fondateur de Brain Power.

Les Google Glass, de par leur nature même, se présentent comme une véritable alternative face à ce problème. Elles ne permettent pas de s’isoler du monde extérieur, et les outils proposés par la société encouragent les interactions avec celui-ci, et en particulier avec les parents. Pour Sahin, « elles permettent aux enfants atteints d’autisme de rester connectés à leurs familles et au monde réel. » À l’instar des tablettes, les utilisateurs se seraient rapidement adaptés aux lunettes connectées.

brain-power-sahin-google-glass

Les origines et le lancement du programme de test

L’idée de créer une suite d’applications pour Google Glass est venue à Sahin à la suite d’un colloque du Massachusetts Institute of Technology, ou MIT, concernant l’autisme. « J’ai été absolument surpris de constater qu’il restait encore beaucoup de choses à découvrir sur les pourquoi et comment de l’autisme en neuroscience, et, plus important encore, j’ai été choqué et me suis même senti honteux d’apprendre que les parents doivent attendre si longtemps pour obtenir des informations sur l’état de leur enfant, pour finalement avoir si peu de moyens efficaces pour former, traiter ou obtenir des rapports numériques sur les progrès de leur enfant », explique-t-il. Les Google Glass lui ont paru être la solution idéale pour palier à ce manque.

Actuellement 200 familles ont décidé de participer au programme test, qui sera mené durant l’année 2015. Pour ce faire, il leur faut disposer de la technologie, qui est actuellement à 1500$ – un prix très élevé, mais pour Sahin, qui cherche actuellement à créer un système de tarification pour permettre à chaque famille ou école en ayant besoin de se procurer la technologie, celui-ci devrait baisser lors de la commercialisation officielle du produit. Cette croyance s’inscrit dans la pensée que les Google Glass ne seraient pas abandonnées par Google, et qu’une prochaine version des lunettes connectées serait bel et bien en cours de conception.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*