Accueil / Evènements / Reportage : Le Laval Virtual 2017 fait honneur à la Chine
salon-laval-virtual-ar-vr-14-990x660

Reportage : Le Laval Virtual 2017 fait honneur à la Chine

Le coup d’envoi du Laval Virtual 2017 a été donné le mercredi 22 mars, à Laval. Une 19e édition qui a notamment fait honneur à la Chine, considérée comme l’une des nations leaders de la réalité virtuelle et augmentée.

Toujours plus haut, toujours plus fort. Tel était le mot d’ordre, si l’on en croit les chiffres, de cette 19e édition du Laval Virtual : pas moins de 240 exposants en cette année 2017, contre 187 l’an passé. C’est dire le succès professionnel de cet événement mené sous la houlette de Laurent Chrétien. Pendant 10 jours, les équipes du salon se sont attelées à monter les mastodontes chapiteaux prêts à accueillir des milliers de visiteurs : 4000 par jour avant l’ouverture au grand public, selon les estimations d’Emmanuel Robinson, Directeur Conseil chez Thomas Marko & Associés.

> Lire aussi : Laval Virtual 2017 : tout ce qu’il faut savoir

Aujourd’hui, le Laval Virtual est devenu l’incontournable rendez-vous pour les industriels tricolores de la réalité virtuelle et augmentée. Mais cette grand-messe annuelle s’est également tournée vers l’international en ouvrant ses portes à nombre de sociétés européennes, américaines et asiatiques. La Chine, à titre d’exemple, s’est imposée comme l’un des pays leaders du secteur. C’est pourquoi les organisateurs l’ont élue pays d’honneur du salon, lui donnant l’occasion d’accroître sa visibilité médiatique, et d’exposer ses projets à tout un parterre de professionnels.

salon-laval-virtual-ar-vr-10-990x660
L’entreprise chinoise PicoVR

Le Japon grandement représenté

Ont ainsi répondu présent : Thunderobot Technologoy Co., Ormaqingdao – Sea – Day Inftion, Technology Co., Ocean University of China, Heijingscience and Technology Co., Goertek Inc., Beijing Pico Technology Co. et Beijing Heijing Technology Co. Mais le Laval Virtual a aussi été investi par bien d’autres pays du monde :

  • En Europe : XSENS, PS-Tech et Passer VR (Pays-Bas) ; Screen Brussels Custer, Poolpio, Panoptic et Mimesys (Belgique) ; Shoogee GMBH & Co., Eva Film GMBH et Spice VR (Allemagne) ; Realamb et Realab (Luxembourg) ; Daqri (bureau de Dublin) ; Digital Projection (Royaume-Uni) ; Ozwe Games (Suisse) ; Tobii (Suède) ; Zumoko (Serbie).
  • En Asie, et principalement au Japon : VROOM, Tayutau K.K, Hapbeat LLC., Aichi University of Technology, Kanagawa Institute of Techonology, Superhuman Sports Games, Meleap Inc., Hiroshima City of University et Ritsumeikan University ; HTC Corporation (Taïwan) ; Samsung (Corée du sud)

> Lire aussi : CES 2017 : Pico révèle son nouveau casque de réalité virtuelle autonome, le Pico Neo CV

salon-laval-virtual-ar-vr-8-990x660
Quand Immersion fait tester ses expériences AR

Coriace concurrence aux Microsoft Hololens

Avec son stand sur mesure, difficile de passer à côté de Microsoft et de ses lunettes de réalité mixte Microsoft Hololens. Un modèle qui a semble-t-il fait l’unanimité auprès des entreprises, nombreuses à s’être équipées du produit de la firme de Redmond. Mais d’autres groupes sont bien décidés à se différencier en proposant des solutions plus adaptées au secteur de l’industrie : c’est par exemple le cas de Daqri (photo à la Une), que GoGlasses évoquait déjà dans ses colonnes. Leur cheval de bataille ? Des casques et lunettes AR adaptés aux chantiers.

> Lire aussi : Réalité augmentée : Daqri, à la conquête des lunettes AR professionnelles

Leur antenne de Dublin, représentée par Pierre Nowacki, a donc fait le déplacement pour exposer leur « Smart Helmet » et « Smart Glasses ». « Le Smart Helmet pèse 1,1 kilo, est équipé de capteurs infrarouges dans la caméra RealSense et d’une caméra thermique Flir », nous précise M. Nowacki, enthousiaste à l’idée de nous présenter le produit. Justement, un produit dont la qualité graphique n’a rien à envier à ses concurrents : des images nettes et fluides pour un Field of View (FOV) de 44°. Il y a fort à penser que les industriels devraient être prochainement conquis par ce casque pour une utilisation sur les chantiers, en milieu industriel, mais également pour de la formation.

salon-laval-virtual-ar-vr-7-990x660
Immersion et son outil de travail 3D

Le fine fleur de l’industrie tricolore AR au rendez-vous

Souvenez-nous. Nous vous évoquions la fracassante entrée de deux entreprises françaises dans le programme Hololens Agency Readiness, qui ne sont autres qu’Holoforge Interactive et Immersion. Un duo qui a répondu présent à l’appel du Laval Virtual – une interview d’un membre d’Immersion sera prochainement publiée -, déterminé à convaincre un peu plus le secteur professionnel. Le savoir-faire d’Holoforge Interactive se focalise notamment sur l’industrie, à travers des expériences holographiques convaincantes : en interagissant avec le doigt, l’utilisateur a alors accès à plusieurs éléments AR aux finitions détaillées (moteur, building, cosmonaute).

> Lire aussi : Deux entreprises françaises intègrent le programme Hololens Agency Readiness

salon-laval-virtual-ar-vr-15-990x660
Mimesys, grand vainqueur de la catégorie « Business, Communication & Services »

Outre l’absence notable des compagnies spécialisées dans les caméras et vidéos 360 (à part Ricoh qui avait fait le déplacement pour présenter la Ricoh Theta) – bien moins présentes que l’édition précédente -, ce grand rassemblement a été l’occasion de récompenser les meilleures innovations. La start-up franco-belge Mimesys, qui a déjà fait l’objet d’un papier sur notre site, a elle été primée pour son application de réalité virtuelle collaborative, grâce à laquelle deux utilisateurs peuvent littéralement se retrouver, collaborer et discuter, dans un environnement immersif. Sans pour autant être dans la même pièce physique. Rémi Rousseau, co-fondateur de la jeune pousse, a ainsi reçu un award dans la catégorie « Business, Communication & Services » et le Grand Prix du Laval Virtual. Ou comment débuter un salon sur les chapeaux de roues.

Lire aussi : Réalité virtuelle et augmentée : la téléportation à portée de main avec la start-up Mimesys

Cette 19ème édition a été l’occasion également pour le Laval Virtual d’annoncer qu’il allait ouvrir une antenne en Chine pour s’implanter sur ce marché en pleine ébullition concernant la VR et l’AR.

Découvrez notre portfolio Laval Virtual 2017

Article suivant Prev

 Les gants Manus VR – Laval Virtual 2017salon-laval-virtual-ar-vr-6-990x660 

 Conférence : la réalité virtuelle et les technologies immersives au service de la santé – Laval Virtual 2017salon-laval-virtual-ar-vr-4-990x660 

 Comme à leur habitude, les expériences de Backlight Studio ont fait sensation – Laval Virtual 2017salon-laval-virtual-ar-vr-2-990x660 

 Le Partouche Lab a sorti le grand jeu – Laval Virtual 2017salon-laval-virtual-ar-vr-12-990x660 

 Sièges motorisés du côté de Samsung – Laval Virtual 2017salon-laval-virtual-ar-vr-990x660

 Dirigez votre grue avec Holoforge Interactive – Laval Virtual 2017salon-laval-virtual-ar-vr-990x1485 

Les robots ont remplacé l’Homme au bar du salon – Laval Virtual 2017salon-laval-virtual-ar-vr-11-990x660 

Article suivant Prev

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
universite-kingston-centre-ar-vr-apprentissage-990x530
Kingston University London ouvre un centre universitaire dédié à l’AR et la VR

L’université Kingston, basée à Londres, va ouvrir un espace universitaire équipé des dernières technologies immersives.

chiffre-semaine-vente-casques-ar-vr-2021-goglasses-990x545
Réalité virtuelle et augmentée : le chiffre de la semaine

Un récent rapport d’International Data Corporation (IDC) affirme que près de 100 millions de casques de réalité virtuelle et augmentée...

Fermer