Accueil / Evènements / Les résultats du hackathon « SG Connected Hack »

Les résultats du hackathon « SG Connected Hack »

Plusieurs hackathons ont eu lieu en France autour des lunettes connectées : en février dernier autour des Google Glass ou un peu plus récemment à Brest. Ce week-end a marqué un tournant, car la Société Générale a organisé avec BeMyApp son propre hackathon. Les Google Glass étaient de la partie, mais aussi l’Oculus Rift, le Google Cardboard ou encore la montre Pebble. GoGlasses était partenaire de cet événement et vous retrouverez très prochainement les interviews des gagnants.

Un véritable accompagnement a été mis en place pour les participants, car deux rencontres avaient été organisées auparavant. La première servait avant tout à défricher les idées et la seconde mettait l’accent sur les développeurs avec une présentation des bases pour débuter sur les Google Glass et l’Oculus Rift. Dès vendredi soir, près de 30 équipes se sont réunies pour développer des applications qui avaient ou non un lien avec le milieu bancaire. Certains projets étaient innovants, d’autres prêts pour être lancés…. Le jury (dont nous faisions partie) a dû dénicher ceux qui se démarquer, mais la tâche n’était pas simple, tant le niveau était élevé.

 

Voici les résultats de ce hackathon SG Connected Hack :

1er prix (5000 euros) : My SG Adviser

2ème prix (3000 euros) : Ganymède

3ème prix (2000 euros) : We Care 4U

My SG Adviser

Revenons plus en détail sur ces trois projets. Plusieurs équipes se sont attaqué sau problème des distributeurs de billets (DAB). My SG Adviser a choisi d’être le moins possible en contact avec la machine. A la place, l’ensemble des actions est réalisé à l’aide d’une application mobile. Couplé à du iBeacon, le terminal est automatiquement détecté et l’argent peut alors être délivré. L’intégration de Touch Id (sur les iPhone récents) est également une mesure mise en oeuvre afin de sécuriser l’ensemble.

Ganymede

Continuons avec Ganymède qui n’a pas de lien direct avec l’activité de la Société Générale. Il s’agit d’une application pour smartwatches (Pebble lors de la démonstration) qui veut aider les utilisateurs face à une qualité de l’air de moins en moins bonne. Essentiellement destinée aux sportifs, cette « watchapp » vous guidera grâce à une boussole intelligemment intégrée dans l’interface afin d’éviter les zones polluées.

WeCare4U

We care 4U ferme le podium avec une application plus axée sur la partie assurances de la Société Générale. Aujourd’hui, la population française vieillit suite au fameux Baby Boom et de plus en plus de personnes âgées préfèrent rester chez elles. Il peut malheureusement arriver qu’elles tombent et n’arrivent pas à se relever seules. Une application pour smartwatches détecte alors automatiquement les chutes et affiche alors un message à l’utilisateur. Si au bout d’une minute aucune réponse n’est donnée ou qu’une demande d’assistance est demandée, une alerte est automatiquement envoyée.

En plus de ce top, deux autres récompenses ont été délivrées :

Une intégration dans l’incubateur de la Société Générale : Wearable Intelligent Banking. L’équipe vous sera probablement familière, car elle est constituée de Jonathan Salamon (BikeFinder), David-Henri Bismuth et Yann Tolila (GlassCamp). Ils ont été l’une des rares groupes à miser sur le multi-support avec à la fois une application pour les smartphones, les montres sous Android Wear et les Google Glass. C’est également la seule équipe à proposer au téléchargement leurs applications.Plus précisément Wearable Intelligent Banking concerne à la fois un client et un conseiller bancaire. Le client est détecté grâce à son smartphone et un iBeacon. De l’autre côté, le conseiller dispose automatiquement des informations pertinentes sur son client grâce à la reconnaissance faite au préalable.

 

 Wearable Intelligent Banking

Et le coup de coeur du jury s’est tourné vers le projet « Secours routier ». Cette application est avant tout destinée aux pompiers lors des accidents où ils doivent désincarcérer les victimes. Chaque voiture a ses spécificités et alors qu’il ne fallait qu’une vingtaine de minutes pour extraire les passagers il y a quelques années, il en faut désormais 50. Equipés de Google Glass, les pompiers peuvent alors voir en fonction des véhicules quelles zones ils doivent privilégier pour accélérer le secours.

Secours Routier

Photos : @SG_etvous et @BeMyAppFr

A propos de Edouard Marquez

Passionné (fanboy ?) par Google et Android, je suis développeur Android freelance et passionné par la VR !