Compte-rendu du GlassCamp Presse & Média : Google Glass, Google Cardboard, Smartwatches et Beacon

Compte-rendu du GlassCamp Presse & Média : Google Glass, Google Cardboard, Smartwatches et Beacon

Le 11 décembre 2014 a eu lieu à 19h le Glass Camp parisien Presse & Média. Ce sont dans les locaux de Presstalis, société de messagerie de presse, que nous nous sommes rendus ce soir-là pour une soirée à la fois riche en informations et en idées. Nous avons ainsi pu faire le point sur les Google Glass, mais aussi évoquer d’autres wearables tels que le Google Cardboard, les smartwatches ou encore la technologie Beacon ; par la suite, nous avons eu l’occasion de réfléchir à leurs utilisations au service de la presse, et la meilleure idée s’est vue décerner une montre connectée. Retour sur ce dernier évènement, à la découverte de la presse de demain…


Premier aperçu des technologies

Nous arrivons et prenons place avec encore un peu d’avance. Alors que nous attendons les derniers arrivants, nous nous voyons proposer les premiers tests des technologies présentes en cette soirée. Nous retrouvons sans surprise les Google Glass mais aussi le Google Cardboard, le fameux casque à réalité virtuelle pour smartphones. Une smartwatch Motorola 360 est mise à la disposition des visiteurs, et nous avons également droit à un premier aperçu du Myo, le bracelet connecté. L’Oculus Rift DK2 est déjà présent, mais sera installé à la fin de la conférence. Arrivé 19h30, nous sommes invités à rejoindre les tables prédisposées pour entamer la conférence.


Logo-Glass-Camp presstalis-logo-presse

Présentation du Glass Camp et de Presstalis

Le Glass Camp est une association loi 1901 créatrice d’évènements depuis 2013 autour des lunettes connectées, sur Paris mais aussi à présent sur Lille ou encore sur Lyon, et qui s’ouvre aujourd’hui à l’univers des wearables. Elle propose des services de formation et de l’aide au développement de projets sur ces sujets. De plus, elle avait marqué les esprits en organisant le premier hackaton européen pour Google Glass en janvier 2014.

Presstalis est quant à elle une société qui se positionne comme acteur majeur dans la distribution et la commercialisation de la presse. Elle s’occupe aujourd’hui de 80% de la presse distribuée. Elle présente son application gratuite Zeens, spécialement conçue pour la presse écrite, et qui compte à l’heure actuelle entre 80 000 et 100 000 téléchargements. Elle propose des notifications aux sorties des magazines mais propose également de la géolocalisation des points de distribution et du social avec le partage des découvertes et coups de coeur. L’application pourrait être disponible prochainement sur Google Glass, ce qui marque l’intérêt du monde de la presse pour les nouvelles technologies.


Présentation des technologies

google-glass-cardboard-smartwatch-beacon

Google Glass : quel avenir ? Et quel intérêt pour la presse ?

Les Google Glass sont aujourd’hui dans une phase de retombée médiatique et beaucoup s’interrogent désormais sur son avenir, notamment avec la fermeture de magasins physiques. Pourtant, d’après les rumeurs, Google n’aurait pas abandonné les Google Glass. « Il y a un partenariat à priori avec Intel qui va permettre de faire des Glass plus performantes », explique David-Henri Bismuth, Président du Glass Camp. Google travaillerait notamment sur l’autonomie de batterie et le design. Le Glass Camp rappelle que les Glass restent un beta produit, soit un prototype. De plus, parmi les différentes lunettes connectées, « les Glass restent les meilleures de celles qu’on a pu tester », exprime Yann Tolila, vice-président de l’association. Les Meta Glass sont également citées comme étant des lunettes intéressantes dont l’évolution devrait être suivie.

Parmi les nouveautés notables pour les Google Glass, on constate la commande « Take a picture », devenue « Take a photo », plus simple à prononcer pour les non-anglophones. Les lunettes connectées disposent aujourd’hui de plus d’une soixante d’applications et de jeux. La presse y est déjà présente : on trouve des applications Elle, New York Times ou encore Guardian, qui sont utilisées pour l’envoi de notifications.

Les Google Glass font partie des objets high tech s’inscrivant dans l’instantanéité, l’instant présent ; c’est l’information qui vient à l’utilisateur. Elles sont pratiques, mais également coûteuses, de par leur statut de prototype.

Google Glass son

Smartwatches : le prochain standard ?

À l’heure actuelle, on distingue deux types d’objets connectés sur ce marché, les smartwatches et les bracelets ou bijoux connectés. De plus en plus sollicitées, les smartwatches ont su susciter l’intérêt de sociétés telles qu’Apple, qui sort en janvier son Apple Watch, jouant avec une centaine de bracelets variés. Toutes restent sur un modèle comprenant un bouton physique, un écran tactile avec des interactions simples et l’utilisation de la commande vocale. La plupart sont assez coûteuses – la Motorola 360 coûte 250€ – mais certaines pourraient l’être beaucoup moins – notamment les nouveaux modèles d’Archos, à 49€.

La majorité des applications sont disponibles sur le Play Store d’Android. Pour la presse, il s’agit avant tout de se tourner vers l’usage des notifications, du liking, voire de faciliter les achats. Les banques, quant à elles, réfléchissent à l’épargne.

Tout comme les Google Glass, les smartwatches sont complémentaires au smartphone et se connectent via Bluetooth. Elles sont aussi ancrées dans l’instantanéité, elles proposent « une expérience ancrée dans l’instant ». Pour le Glass Camp, il s’agit probablement du prochain standard.

Beacon : des avantages marketing intéressants

Le Beacon est une balise possédant un identifiant unique, localisable dans un rayon de 50m. Ecosystème connecté au smartphone, ancré à un lieu physique, il envoie un signal qui déclenche une action. Une tablette, un téléphone ou un ordinateur peuvent être transformés en Beacon. Vecteur de communication, il ouvre des possibilités en terme de marketing de proximité, d’user targeting – soit ciblage d’utilisateur – mais aussi en micro-location. Avec plusieurs Beacons, on peut signaler une position ou encore payer sans contact – seulement sur petits montants. Il peut également avoir un rôle dans le Business Intelligence, avec la possibilité de conserver des données sans notification – par exemple, on pourra stocker une donnée telle que « une personne a été à tel endroit ». En ce qui concerne la législation vis-à-vis de cette utilisation, elle appelle à la responsabilité. Il faut avoir conscience que, en cas de problèmes, les personnes concernées désactivent le Bluetooth.

Début 2014, Nivea avait notamment conçu le « Protection Ad », un bracelet pour enfant contenant un Beacon qui permet aux parents de savoir lorsque celui-ci s’éloigne via leur smartphone, et dont la distribution était effectuée par le biais de magazines.

Google Cardboard : un espace virtuel à portée de tous

Casque à réalité virtuelle conçu pour smartphones, il utilise un dédoublement d’images identiques avec un décalage qui équivaut à la distance entre les yeux de l’utilisateur. Le principe en soi a été pratiquement créé avec la photographie. Dévoilé lors de la dernière Google I/O, le Cardboard a été créé par deux français, David Coz et Damien Henry. Sa particularité réside dans sa matière, l’idée est de « transporter une personne dans un lieu imaginaire grâce à un bout de carton ». On le trouve à 5 ou 10€, parfois même à moins de 3€. Il existe de nombreuses applications à l’heure actuelle, également pour iOS, le Cardboard étant compatible avec le iPhone, mais la plupart de celles-ci sont payantes.

Durant la conférence, nous avons eu la chance d’être également à la table de Noémie Balmat, chef de publicité pour Publicis Conseil et blogueuse mode et high tech, laquelle avait apporté un Homido. Il s’agit d’un casque à réalité virtuelle également pour smartphones, mais à 70€.

Le Cardboard est léger et facile à transporter, pouvant ainsi être facilement distribué et servir à l’enrichissement de contenus.


Brainstorming sur la Presse et les Médias

À la suite de la conférence, il nous a été proposé de participer à un brainstorming avec les personnes présentes à notre table. L’objectif était de trouver des idées alliant les nouvelles technologies présentées à la presse. Celles-ci pouvaient concerner Presstalis, mais également le B2C ou le B2B. La personne présentant la meilleure idée pouvait ainsi gagner une smartwatch.

brainstorming-glass-camp-presse-media

Idées issues de la table ronde

De premières idées avaient déjà été développées lors d’une table ronde. Il a été décidé de nous les présenter afin de nous permettre de comprendre les usages possibles, mais éventuellement pour que nous puissions nous les approprier et les enrichir. Parmi celles-ci, nous trouvons :

– La conception de sondages express et de suggestions personnalisées sur smartwatches ;
– La mise en place de notifications promotionnelles et de gestions de docks ;
– L’utilisation de la smartwatch pour du marketing localisé ;
– La facilitation du paiement via Beacon ;
– Une gamification avec, par exemple, des gains pour avoir débloqué des points relais ;
– La création d’alertes avec dates de péremption dans les boutiques via Beacon ;
– L’affichage de planogrammes via Google Glass, permettant aux employés de ranger plus facilement les journaux et magazines.

Idées développées lors de l’évènement

Après l’échange d’idées via un brainstorming, les participants à l’évènement ont été invités à présenter leurs idées. Voici quelques exemples des idées qui ont pu être développées au cours de ce Glass Camp :

– L’optimisation en temps réel des livraisons et trajets des employés en logistique via une application à vocation GPS ;
– Une application pour journalistes sur Google Glass permettant de faire des reportages mais aussi de partager des photographies ;
– Une application permettant de détecter la désinformation, nommée « Fail » ;
– Une application de fidélisation via un Beacon disposé chez le diffuseur, avec l’idée d’offres promotionnelles en fonction du nombre de points accumulés ;
– La mise à disposition d’audio-magazines pour les malvoyants s’activant via Beacon.

Idée gagnante : distribution de contenus et Beacon

Pendant que le jury délibérait, nous avons eu accès au buffet et pu échanger à nouveau autour des thématiques proposées. À la fin de la soirée, l’idée gagnante a été annoncée ; il s’agissait de l’idée de Benjamin Thereaux, une distribution de contenus en un seul clic via la technologie Beacon, le client reconnu pouvant par la suite télécharger son magazine. Il a donc gagné la fameuse smartwatch annoncée. Félicitations à lui !

glass-camp-smartwatch-gagnant


Bilan de la soirée

En somme, ce nouveau Glass Camp nous a permis de découvrir plus de technologies encore, autour d’une thématique importante dans un monde dit de communication. De nombreuses idées intéressantes ont pu être développées, ouvrant un large champ de possible concernant les nouvelles technologies et la presse. Des tests de technologies ont pu être effectués au début et à la fin de l’évènement, avec un choix désormais plus large.

Pour participer au prochain Glass Camp, rendez-vous sur leur page meet up ! Pour plus de précisions sur l’évènement, n’hésitez pas à consulter la présentation Slideshare :

Laisser un commentaire

comment-avatar

*