Accueil / eSport VR / VR Challenger League : tout comprendre de la première compétition d’eSport VR organisée par l’ESL, Oculus et Intel
vr-challenger-league-esports-vr-960x419

VR Challenger League : tout comprendre de la première compétition d’eSport VR organisée par l’ESL, Oculus et Intel

Oculus, Intel et ESL (Electronic Sports League) ont joint leurs forces et leur savoir-faire pour organiser la première compétition internationale d’eSports VR au monde. Comment fonctionne-t-elle ? Quels sont les jeux VR du tournoi ? Comment se qualifier ? Existe-t-il un prizepool prédéfini ? GoGlasses fait le point.

C’était en juin 2017 : l’ESL, Oculus et Intel levaient le voile sur leur compétition d’eSports VR baptisée VR Challenger League. Une première dans le secteur. Aujourd’hui, le sport électronique explose : des jeux comme Dota 2, Counter-Strike : Global Offensive, League of Legends, Overwatch ou encore Rocket League réunissent les meilleures équipes au monde autour de grands événements internationaux, durant lesquels des milliers de personnes se déplacent pour assister à ce spectacle d’un nouveau genre. Sans parler des centaines de milliers de dollars mis en jeu.

L’ESL, ou Electronic Sports League, est l’une des principales ligues de cette récente discipline. En voyant progressivement émerger la réalité virtuelle, l’organisation s’est entourée d’acteurs du secteur que sont Oculus et Intel pour lancer leur propre compétition d’eSports VR. Une première édition faisant office de test, mais dont les 200 000 $ de prizepool ont de quoi attirer des joueurs du monde entier. Mais pas n’importe quels joueurs : ceux d’Echo Arena et d’Unspoken, les deux jeux VR retenus par le trio d’organisateur. Le premier se joue en équipe, le second en individuel.

VR Challenger League : des étapes qualificatives online

La VR Challenger League est divisée en plusieurs étapes qualificatives. Le but étant de décrocher son ticket pour la Grande Finale, lors des Intel Extreme Masters 2018, à Katowice, en Pologne, du 2 au 4 mars 2018. Mais un long chemin est à parcourir pour prétendre à la victoire. Avant-tout, sachez que la VR Challenger League est une compétition qui se déroule à la fois online et en live, et qui dispose de deux classements distincts entre l’Europe et l’Américain du Nord (Etats-Unis et Canada) Au total, 8 équipes d’Echo Arena et 8 joueurs d’Unspoken se retrouveront lors de la Grande Finale.

Pour faire simple, un classement online vous permet d’accéder à des étapes IRL (In Real Life), composées d’une place qualificative pour la Grande Finale. Rentrons désormais dans les détails. L’Amérique du Nord et le Vieux Continent possèdent donc leur propre classement. Dans chacun d’eux, un système de points identique a été mis en place. Ici, l’objectif est de marquer le plus de points possible remportés lors de parties disputées en ligne (plusieurs par semaine). Les quatre premières équipes (Echo Arena) et les quatre premiers joueurs (Unspoken) de chaque classement (européen et américain) accèdent à la prochaine étape, une épreuve IRL. A l’issue de chaque épreuve IRL, les compteurs sont remis à zéro, et chaque participant peut de nouveau tenter les qualifications.

VR Challenger League : des étapes qualificatives IRL

Au total, quatre épreuves IRL sont tenues sur plusieurs mois : lors de l’Oculus Connect 4 (11 et 12 octobre 2017), de l’ESL One Hambourg (28 et 29 octobre 2017), de l’IEM Oakland (18 et 19 novembre 2017) et de la Dreamhack Winter (1 au 4 décembre 2017). L’Oculus Connect 4 et l’IEM Oakland étant réservées au classement américain, l’ESL One Hambourg et la Dreamhack Winter au classement européen. A l’issue de ces épreuves, une seule équipe (Echo Arena) et un seul joueur (Unspoken) remporte sa place pour la Grande Finale, en Pologne.

Pour récapituler :
– Oculus Connect 4 : une équipe américaine (Echo Arena) et un joueur américain (Unspoken) qualifiés pour la Grande Finale.
– IEM Oakland : une équipe américaine (Echo Arena) et un joueur américain (Unspoken) qualifiés pour la Grande Finale.
– ESL One Hambourg : une équipe européenne (Echo Arena) et un joueur européen (Unspoken) qualifiés pour la Grande Finale.
– Dreamhack Winter : une équipe européenne (Echo Arena) et un joueur européen (Unspoken) qualifiés pour la Grande Finale.

Au total : deux équipes américaines (Echo Arena) et deux joueurs américains (Unspoken) accèdent donc à la Grande Finale, rejoints par deux équipes européennes (Echo Arena) et deux joueurs européens (Unspoken). Grâce à ce système, la VR Challenger League tient ses quatre premières équipes finalistes Echo Arena et ses quatre premiers joueurs finalistes Unspoken.

VR Challenger League : se qualifier à la Grande Finale en cumulant des points

Comme expliqué ci-dessus, la Grande Finale de la VR Challenger League est composée de huit équipes Echo Arena et huit joueurs Unspoken. Les organisateurs ont donc mis en place un autre système de qualification basé sur le cumul des points online et en live. Des points sont en effet attribués aux 32 premiers joueurs du classement online entre chaque épreuve IRL. Participer à l’une d’elle vous rapporte également de précieux points (le barème est à consulter sur la page officielle, disponible ici).

A la suite de toutes les qualifications online et des quatre épreuves IRL, l’ensemble des points des joueurs est additionné. En résulte un classement général américain et européen : les deux premières équipes Echo Arena de chaque continent se rendent à la Grande Finale, les deux joueurs Unspoken de chaque continent également. Résultats : la VR Challenger League connaît ici le nom des quatre autres équipes finalistes Echo Arena et des autre joueurs finalistes Unspoken.

Pour résumer : 
– 8 équipes Echo Arena qualifiées pour la Grande Finale (4 équipes américaines, 4 équipes européennes)
– 8 joueurs Unspoken qualifiés pour la Grande Finale (4 joueurs américains, 4 joueurs européens)

vr-challenger-league-programme-600x660

VR Challenger League : pour quels gains financiers ? 

Les organisateurs de la compétition garantissent un prizepool de 200 000 $, distribués au cours des épreuves online et en live. Des points sont aussi distribués, et joueront un rôle important dans le classement final. L’échelle des gains se compose de la manière suivante :

Classement online Unspoken (Europe / Amérique du Nord) : 
1er : 100 € + 100 points / 100 $ + 100 points
2e : 70 € + 70 points / 70 $ + 70 points
3e : 45 € + 45 points / 45 $ + 45 points
4e : 35 € + 35 points / 35 $ + 35 points

Les quatre joueurs Unspoken qualifiés pour une épreuve IRL sont récompensés. 

Classement online Echo Arena (Europe / Amérique du Nord) : 
1er : 210 € + 100 points / 210 $ + 100 points
2e : 135 € + 70 points / 135 $ + 70 points
3e : 90 € + 45 points / 90 $ + 45 points
4e : 60 € + 35 points / 60 $ + 35 points

Chaque joueur des quatre équipes Echo Arena qualifiées pour une épreuve IRL est récompensé. 

Classement d’une épreuve IRL Unspoken (Europe / Amérique du Nord) : 
1er : 3500 € + une qualification pour la Grande Finale / 3500 $ + une qualification pour la Grande Finale
2e : 2200 € + 210 points / 2200 $ + 210 points
3e : 1500 € + 135 points / 1500 $ + 135 points
4e : 105 points

Classement d’une épreuve IRL Echo Arena (Europe / Américaine du Nord) : 
1er : 3666 € + une qualification pour la Grande Finale / 3666 $ + une qualification pour la Grande Finale
2e : 2233 € + 210 points / 2233 $ + 210 points
3e : 1500 € + 135 points / 1500 $ + 135 points
4e : 105 points

Classement de la Grande Finale : 
Vainqueur :  6700 €
2e : 3400 €
3e : 2000 €

VR Challenger League : quel est le déroulement des tournois ? 

Les épreuves IRL ne sont pas des matches à élimination directe. Les participants disputent un total de trois manches au maximum : il faut donc logiquement en remporter deux pour passer à l’étape suivante. Les deux joueurs ou deux équipes se battant pour la 3e et 4e place en disputent en revanche 5. Le système de la Grande Finale, organisée dans le cadre des Intel Extreme Masters 2018, à Katowice, en Pologne, du 2 au 4 mars 2018, se veut différent (la page officielle des règles du tournoi)

Le format sélectionné, intitulé Double Elimination, repose sur le principe suivant : en cas de défaite au premier match (3 manches au maximum), une équipe se retrouve dans un tournoi secondaire nommée lower bracket. En somme, une sorte de consolante qui se joue avec toutes les équipes ayant perdu leur première rencontre. En parallèle, le tournoi se poursuit pour les team gagnantes (dans ce que l’on appelle l’upper bracket). Au bout du compte, les vainqueurs de la lower bracket et de l’upper bracket s’affrontent pour un ultime duel, qui couronnera le vainqueur à l’issue d’un face à face joué en 5 manches maximum.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.