Daydream View : le nouveau casque de réalité virtuelle de Google

Daydream View : le nouveau casque de réalité virtuelle de Google

C’est le 4 octobre 2016 que Google a dévoilé son casque de réalité virtuelle nommé Daydream View. Ce nouveau casque de réalité virtuelle vient concrétiser le projet Daydream présenté à la Google lors de la Google I/O 2016. C’est, comme à son habitude, Clay Bavor, le VP en charge de la VR chez Google qui est venu présenter le nouveau casque de réalité virtuelle de Google. Si cet évènement était attendu par tous les fans de réalité virtuelle, la présentation de ce nouveau casque « made by Google » fait parti d’un écosystème beaucoup plus large imaginé par Google et dont le mobile va prendre une part de plus en plus grande.

 

 

 

CARACTÉRISTIQUES DU CASQUE VR DAYDREAM VIEW

D’un point de vue du design, ce casque de réalité virtuelle est conforme à ce qui avait été annoncé lors de la Google I/O, comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessous :

daydream-casque-VR-controleur

daydream-view-pixels-smartphone

Le casque est pensé pour être mobile et n’a plus rien à voir avec le Google Cardboard. Il est décrit par Google comme étant confortable et léger, ce qui on doit l’avouer manque cruellement à tous les casques de réalité virtuelle du marché, qui ne permettent pas une utilisation à la longue. Cela reste néanmoins à vérifier. On remarquerait même quelques lignes faisant penser à l’Oculus Rift n’est-ce pas ?

daydream-view

Comme vous pourrez le constater, Google a fait le choix de préférer un élastique pour fermer le casque plutôt qu’un rangement spécifique en fonction de la taille ou bien, comme le fait le Samsung Gear VR, une intégration via le port USB. L’intérêt est clairement de donner l’opportunité au Daydream View d’être compatible avec le plus de smartphones possibles. Pour l’heure, seul le Pixel, le dernier smartphone de Google (disponible en 5 » et 5,5 ») sera compatible avec le casque VR Daydream View et la plateforme Daydream. Néanmoins, au regard de ce casque de réalité virtuelle flexible, il y a fort à parier qu’il soit également compatible avec les smartphones compatibles avec le Cardboard V2. Si ces derniers ne pourront pas utiliser la plateforme Daydream, ils pourront utiliser toutefois les applications cardboards présentes sur le Google Play.

Nous n’avons pour l’heure aucune information sur le FOV proposé par les lentilles. Pour ce qui est du floue réglé par la molette sur le Gear VR, on ne sait pas trop comment le Daydream View va régler ce problème. Reste également l’écartement des yeux (différent chez chaque personne), sur lequel ce casque semble ne pas offrir de solution « hardware ». Il y a fort à penser que ces solutions seront probablement réglées par Google via le software et donc un paramétrage particulier sur sa plateforme Daydream. Pour l’instant, aucune réponse à ce sujet, mais à en croire les premiers tests américains cela ne semble pas être un problème particulier. A vérifier en test.

Google a également résolu un problème de taille que possède tous les casques de réalité virtuelle à l’heure actuelle : la transpiration. Au bout d’un certain temps, le casque fini par sentir la transpiration et comme tout vêtement nécessite soit d’être lavé, soit d’être changé notamment s’il est abimé. Pour ce qui est de cette mousse, Google a prévu la possibilité de l’enlever et de pouvoir le laver. Point positif sur l’hygiène !

Niveau coloris, Google a également fait une proposition intéressante en 3 coloris (des prochains coloris pourraient être à venir, notamment de la part des partenaires) : Snow, Slate et Crimson.

daydream-view-couleurs

Chacun se fera son propre avis, mais cette proposition de Google est particulièrement intéressante. En effet, elle permet de donner au casque un aspect plus « portable » et moins geek. Une possibilité pour rendre la réalité virtuelle plus « mainstream » et faire entrer ces casques dans votre salon. Selon Clay Bavor, lorsque que leurs équipes ont commencé à réfléchir au coloris des casques Daydream View, ils ont réfléchi à faire un parallèle avec les vêtements que l’on porte afin d’en faire un casque « wearable« . Il semble que le pari soit réussi !

casque-daydream-wearable

ET LE CONTRÔLEUR ?

Du côté du contrôleur, il est également fidèle à ce qui avait été annoncé. Il fonctionne avec la plateforme Daydream et peut être intégré dans les applications Daydream.

Clay Bavor, a fait la remarque qu’il pouvait arriver que vous perdiez le contrôleur. Par conséquent, il a été prévu dans le casque un rangement spécifique dans lequel vous pouvez loger le contrôleur une fois l’expérience Daydream terminée. Une bonne idée pour peu qu’on s’astreigne à le ranger à la fin…

daydream-controller-rangement

UN CASQUE DE RÉALITÉ VIRTUELLE COMPATIBLE AVEC DES SMARTPHONES DAYDREAM

telephone-pixel-daydream

Google l’a annoncé également lors de sa conférence du 4 octobre : son premier smartphone Daydream nommé Pixel made by Google (même si produit par HTC) sera compatible avec le casque de réalité virtuelle. C’est le seul smartphone pour l’instant à être compatible avec la plateforme, mais d’autres devraient suivre puisque Google a annoncé que d’autres partenariats étaient en cours.

Petit plus : dès que le smartphone Pixel est inséré dans le casque Daydream View, il se connecte directement via NFC à la plateforme Daydream.

Le smartphone est disponible en 3 coloris et 2 dimensions : 5 » et 5,5 ».

Dans le casque Daydream View, Google a prévu qu’il puisse tenir grâce à des petits renforts en mousse (cela remplace l’ancien système d’élastique propre au Google Cardboard).

En termes de contenus sur le téléphone, des partenariats avec HBO et Netflix sont prévus ainsi qu’avec des centaines d’autres acteurs. Il suffit maintenant de développer des applications pour Daydream si vous voulez être des prochains acteurs.

 

Nous tiendrons une liste de tous les smartphones compatibles avec Daydream.

 

En termes de prix, le casque Daydream View coûtera 79$ et vous pourrez bénéficier d’une code de réduction en pré-commande avec le smartphone Pixel. Toutefois, il ne sera pas dans un premier temps disponible en France. Il sortira tout d’abord aux Etats-Unis dès début Novembre et sera ensuite progressivement lancé dans les autres pays les mois suivants.

EN CONCLUSION

Tant qu’on qu’il n’aura pas été entre nos mains, difficile de donner un avis très précis sur ce casque et ses capacités, mais force est de constater que Google tape un gros coup dans le monde de la réalité virtuelle, lui qui s’est introduit avec … un casque VR en carton ! Il est désormais un challenger de poids qui va démocratiser auprès d’un large public et grâce à sa plateforme Daydream la réalité virtuelle. À Samsung ou à d’autres challenger de faire tout aussi bien (et mieux si possible) !

Laisser un commentaire

comment-avatar

*