Comment développer des applications VR sur Daydream ?

Comment développer des applications VR sur Daydream ?

Avant même l’ouverture de Daydream prévue en automne 2016, les développeurs risquent de ne pas ménager leurs efforts. La plateforme de réalité virtuelle mobile, présentée par Google lors de la Google I/O 2016, va en effet pouvoir se doter d’applications au cours des prochains mois.

Le géant du net a dévoilé un kit de développement composé du matériels nécessaires pour produire des applications VR :

– un smartphone Nexus 6P (entre 550 € et 700 €) (ce dernier n’est pas encore considéré par Google comme un smartphone compatible avec Daydream, mais fera très bien l’affaire pour débuter)
– un Google Cardboard
– un smartphone Android de rechange (qui servira d’émulateur pour le contrôleur Daydream)

nexus-6-p-daydream-application-developpement

Google, déterminé à avoir un rôle d’accompagnateur auprès des développeurs, délivre quelques conseils personnels. Celui, notamment, de doter le Google Cardboard d’une sangle afin de s’approcher au mieux de la future expérience Daydream (Google sortira son propre casque VR). Par ailleurs, le Nexus 6P devra obligatoirement tourner sur le système d’exploitation Android N, disponible à partir de l’été 2016.

daydream-controleur-caracteristiques

Concernant le contrôleur Daydream, nul besoin d’attendre sa sortie. Chaque développeur pourra utiliser un téléphone Android fonctionnant sous la version KitKat 4.4, remplaçant ainsi le contrôleur de Google. Ce dernier, pour faciliter le tout, fournit même des modèles de papiers imprimables prenant la forme du contrôleur qui pourront être superposés au téléphone.

daydream-controlleur-smartphone-dev-kit

Développer des applications VR, c’est bien, mais pouvoir les publier sur Daydream, c’est mieux. Pour ce faire, treize régles établies par Google devront être respectées, faute de quoi l’app’ se verra récaler.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*