Tout ce que vous avez besoin de savoir sur le contrôleur Daydream

Tout ce que vous avez besoin de savoir sur le contrôleur Daydream

Cela ne vous aura probablement pas échappé si vous avez suivi l’actualité technologique autour de la réalité virtuelle ces derniers jours : Google a dévoilé lors de sa Google I/O 2016 une plateforme mobile en réalité virtuelle nommé Daydream.

La plateforme VR Daydream sera axé autour de 3 points importants :

C’est ce dernier point qui attire l’attention. En effet, si Google va partager les bonnes pratiques pour créer un casque de réalité virtuelle compatible avec sa plateforme Daydream, la firme de Mountain View par l’intermédiaire de son équipe dédiée à la VR a dévoilé qu’ils allaient produire leur propre casque de réalité virtuelle. Outre cette annonce, Google a également annoncé qu’ils développaient un contrôleur (sorte de télécommande type Wii) dédié à leur plateforme mobile VR Daydream. Comme ils n’ont eu de cesse de le répéter : pour assurer une bonne immersion de qualité en réalité virtuelle, la manière d’interagir avec l’environnement en VR est primordial. Par conséquent, la mise en place d’un contrôleur, à l’instar de ce qui se fait pour l’Oculus Rift ou le HTC Vive, semblait logique.

daydream-casque-VR-controleur

POURQUOI CRÉER UN CONTRÔLEUR ?

Comme on l’a vu précédemment, et comme l’a rappelé Clay Bavor, le VP en charge de la VR chez Google, l’interaction est la clé du succès d’une bonne expérience en réalité virtuelle. Si Oculus et HTC tente chacun avec leurs casques de réalité virtuelle de mettre en place une bonne interaction avec leurs contrôleurs respectifs, il n’y avait rien de concret pour l’instant du côté des mobiles, Google vient de changer la donne.

Le contrôleur de Google permet de faire évoluer les interactions qu’il était possible d’avoir avec le Google Cardboard. Dans sa version 1, les interactions entre le Cardboard et le mobile étaient gérés grâce au magnétomètre puis grâce à un bouton poussoir dans la version 2 du Cardboard. Si cette interaction était intéressante pour découvrir la réalité virtuelle, il n’en demeure pas moins qu’elle était somme toute limitée. Pour décupler les potentialités d’interactions la mise en oeuvre d’un contrôleur – type Wii – pour sa plateforme mobile VR Daydream et son prochain casque VR était donc une idée qui s’est assez logiquement imposée chez Google.

COMMENT FONCTIONNE CE CONTRÔLEUR ?

Techniquement le contrôleur, connecté en bluetooth à votre smartphone, possède 3 boutons (2 sur la face et 1 sur le côté qui permet de contrôler le volume), un trackpad et des capteurs (infrarouge, accéléromètre et gyroscope). Lorsque vous serez sur la plateforme Daydream, il vous suffira de pointer l’objet avec lequel vous souhaitez interagir et de cliquer dessus.

daydream-controleur-caracteristiques

Comme vous pourrez le constater plus haut vous avez un touchpad sur le haut de ce contrôleur. Le bouton du milieu vous permet d’accéder aux diverses fonctionnalités d’une application et le bouton « Home button » permet de retourner sur la home de Daydream et de remettre à zéro les capteurs de positionnement.

daydream-plateforme-VR-Google

Voici le types de jeux et d’interaction auxquels vous pourrez avoir accès avec Daydream :

Pour l’instant, il n’y a pas eu de démos de la part de Google sur une possible combinaison entre 2 contrôleurs, mais cela semble compliqué car il ne vous est possible de combiner avec le bluetooth qu’un seul appareil. Une autre méthode devra donc être trouvée pour jouer à 2 contrôleurs comme cela est possible à l’heure actuelle avec l’Oculus Rift et le HTC Vive.

Sachez qu’il est déjà possible de développer pour ce contrôleur dès maintenant si vous possédez un Nexus 6P (et même si vous ne possédez pas encore le casque de réalité virtuelle de Google). En effet, Google a mis en place un émulateur spécial pour cette télécommande et a même mis en ligne des patrons du contrôleur que vous pouvez imprimer directement.

Controller-Emulator-Overlay

ALLER PLUS LOIN DANS L’IMMERSION MOBILE

Il n’y a pas à en douter le contrôleur mobile de Daydream va améliorer l’immersion et l’expérience utilisateur dans les environnements en réalité virtuelle. Néanmoins cela ne sera pas encore suffisant pour assurer une pleine immersion des utilisateurs. On peut penser pour améliorer l’expérience par exemple à des tracking de positionnement tels que celui-ci et qui font grandement penser à ce que HTC fait avec son casque HTC Vive (ou l’expérience ci-dessous avec le Samsung Gear VR) et qui permet véritablement d’immerger l’utilisateur :

Google et les développeurs ont donc du travail et des beaux jours devant eux avant de mettre en place l’immersion parfaite avec le mobile et Daydream.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*