Accueil / Daydream / Un an après sa sortie, quel est le bilan du Google Daydream View ?
test-complet-google-daydream-1565x1139

Un an après sa sortie, quel est le bilan du Google Daydream View ?

Sorti le 10 novembre 2016, le Google Daydream View a rencontré un certain succès à sa sortie. Mais le manque de chiffres officiels publiés par Google ne nous donne pas une idée claire sur l’état de forme actuel du produit.

Le bilan du Google Daydream View est difficile à établir : des débuts prometteurs, sans que l’on connaisse par la suite ses chiffres de ventes officiels, non communiqués par Google. Ce que l’on sait, c’est que Daydream View s’est placé comme un concurrent direct du Samsung Gear VR, qui bénéficiait déjà à l’époque d’une campagne promotionnelle poussive et d’une certaine popularité auprès du grand public et de certains professionnels.

Compliqué, dans ce cas, de se faire une place. Pourtant, le produit de Google a semble-t-il réussi à grappiller quelques parts du gâteau, sans toutefois dépasser son homologue, le Gear VR. Il faut dire que le design du casque a été minutieusement travaillé : épuré, léger et doté d’un contrôleur pour garantir un minimum d’interactivité, pour 79 $ seulement. Seul bémol à sa sortie : le manque de contenus et une liste maigrichonne de téléphones compatibles.

Google Daydream View : des chiffres de vente globalement flous, mais prometteurs

test-complet-google-daydream-view-casque-realite-virtuelle-700x300

Combien de fois a été vendu le casque de réalité virtuelle Google Daydream View ? Une question à laquelle il est actuellement difficile de répondre, faute de données officielles communiquées par la multinationale américaine. Seuls quelques rapports publiés par SuperData ou IHS Market nous donnent une idée partielle. Le premier institut estimait par exemple à 260 000 le nombre de Daydream View commercialisés entre le 10 novembre et le 31 décembre 2016.

Des chiffres prometteurs, qui auraient continué de grimper au fil des mois suivants. Selon The Verge, près d’un million de personnes auraient téléchargé l’application Daydream au mois de juin 2017, reflétant plus ou moins le nombre de propriétaires du produit. IHS Market se projette un peu plus, et évalue à 2,23 millions le nombre de Daydream View envoyés au cours de l’année 2017, contre 3,5 millions du côté de SuperData. Bref, un enseignement peut être tiré : le modèle de Google semble séduire progressivement le public (sans qu’on puisse exactement savoir où ce dernier est situé…), selon plusieurs études.

Google Daydream View : une liste de téléphones compatibles qui s’étoffe, une plateforme en manque de contenus

Google l’avait promis : une dizaine d’appareils mobiles seront compatibles avec la plateforme Daydream d’ici la fin de l’année 2017, soit plus de 10 millions smartphones Daydream Ready. Et à peine deux mois avant le passage en l’an 2018, le groupe américain a tenu sa parole. Les derniers appareils mobiles qui ont rejoint cette liste étant les Galaxy S8 et S8+, le LG V30 et les Pixel 2 et Pixel 2 XL, respectivement présentés sur Twitter, à l’IFA 2017 et à la conférence Made by Google en octobre dernier.

L’importance de travailler avec Samsung était notamment cruciale. La société asiatique dispose d’une large base de clients, et pourrait contribuer à la démocratisation de la plateforme Daydream et de son casque grâce à ses derniers modèles Galaxy. En revanche, les autres appareils mobiles sont clairement moins populaires et achetés par le grand public, réduisant quelque peu la force de frappe de Google.

Si l’écosystème de téléphones portables Daydream tend à croître, le catalogue de contenus accuse un certain retard. A peine 100 applications seraient en effet disponibles, selon le site officiel de Google, qui a listé les expériences immersives présentes sur sa plateforme. Or, l’offre de contenus VR n’est pas à prendre à la légère. Bien au contraire, elle s’avère être l’un des principaux éléments au succès d’un casque ou d’une marque.

Google Daydream View : une communication trop faible ?

daydream-view-970x637

La communication du Google Daydream View a-t-elle été mise au second plan ? Si Samsung n’a pas hésité à débloquer des budgets faramineux pour mettre massivement en avant le Samsung Gear VR (publicité cathodique, affiche) dans le monde entier, Google n’a visiblement pas opté pour cette stratégie. Car les spots publicitaires pour le Daydream View n’ont clairement pas été nombreux. Du moins en France et en Europe, même après sa sortie officielle sur le Vieux Continent, en juin dernier. Aux Etats-Unis, le produit de l’entreprise aurait bénéficié d’une mise en avant un poil plus poussée. A voir si la compagnie actuellement dirigée par Sundar Pichai reverra sa stratégie.

Quelle suite pour le Google Daydream View ?

casque-vr-google-daydream-view-design-990x550

Une seconde version du Google Daydream View a déjà vu le jour : des lentilles Fresnel viennent améliorer la qualité de l’image, et un meilleur Field of View (FOV) d’environ 10° supplémentaires pour optimiser l’immersion. Google ne devrait donc pas lever le voile sur un tout Daydream View au cours des prochains mois, mais concentrera probablement ses efforts sur sa plateforme de contenus Daydream et les devices compatibles. Pour ce faire, le géant du net devrait multiplier ses partenariats avec les constructeurs de téléphones.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.