Zero Latency s’accocie à Sega et s’exporte au Japon

Zero Latency s’accocie à Sega et s’exporte au Japon

En développement depuis début 2013, Zero Latency voit ses efforts récompensés. Alors que la société australienne avait ouvert l’un des premiers espaces de divertissement VR au monde courant 2014, l’heure est aujourd’hui à l’expansion. Mardi 7 juin, Zero Latency et Sega ont conclu un partenariat permettant à la compagnie basée à Melbourne de s’installer dans le parc d’attractions Joypolis, à Tokyo. « Nous avons été stupéfaits de l’expérience lors de notre premier test de Zero Latency », a déclaré Kazuhiko Hayami, vice-président de l’entreprise japonaise. « C’est l’une des technologies les plus excitantes qui arrive sur le marché », a-t-il conclu.

Ici, l’idée est de mettre à disposition des visiteurs un lieu spécialement dédié à la réalité virtuelle, dans lequel la liberté de mouvement sera bien évidemment de mise. L’un des piliers du concept. Au fil des ans, le trio à l’origine du projet n’a cessé d’améliorer la technologie utilisée. Préférés au départ, les Oculus Rift ont rapidement été remplacés par des casques Sensics. De nouveaux contrôleurs et des sacs à dos plus confortables et produits par des entrepreneurs militaires ont également été mis en place.

Privilégiant le jeu de tir multijoueurs du type FPS (First Person Shooter), Zero Latency devrait continuer dans cette voie-là en développant une expérience personnalisée pour la Sega, dotée de nouveaux contenus et de nouvelles armes. Un concept qui ressemble sensiblement à celui de The Void, qui avait révélé son sensationnel parc d’attractions VR.

zero-latence-jeu-realite-virtuelle (1)

Deux jeux inédits réservés au marché australien seraient aussi à l’étude : une expérience narrative sur une station spaciale où notre perception de la gravité serait mise à rude épreuve, et un jeu de puzzle surréaliste et collaboratif.

Au Japon, le marché de la réalité virtuelle prend constamment de l’ampleur. La marque Samsung et son casque Samsung Gear VR sont originaires du pays, alors qu’un festival VR pour adultes va bientôt être lancé dans le quartier électronique de la capitale. La société japonsaise semble en tout cas accueillir avec un certain enthousiasme l’arrivée de cette nouvelle technologie immersive.

 

Laisser un commentaire

comment-avatar

*