Accueil / Casques de réalité virtuelle / Under the net : lutter contre la malaria grâce à la réalité virtuelle
under-the-net-realite-virtuelle-aide-association-1280x720

Under the net : lutter contre la malaria grâce à la réalité virtuelle

Récolter des dons grâce à du contenu 360 : c’est l’objectif de la vidéo Under the net, qui lutte contre la propagation de la malaria.

Si la réalité virtuelle est principalement destinée à l’univers gaming et au divertissement, il est également coutume de croiser des contenus 360 aux sujets plus alarmants : le sort des réfugiés syriens, réalisé par NBC News, ou l’Autism TMI, sorti par la National Autism Society. Cette fois-ci, c’est au tour de l’association Nothing but Nets de s’attaquer à leur combat de toujours, la Malaria (ou le paludisme), grâce à la réalité virtuelle. Pour ses 10 ans, l’organisation a voulu marquer le coup en développant aux côtés de la société de production Secret Location un contenu destiné à booster les dons.

En une décennie, NBN est parvenu à récolter plus de 60 millions de dollars pour fournir aux familles touchées, et en particulier aux enfants, un total de 10 millions de filets, rapporte uploardvr. Car oui, le filet est la principale arme contre les piqûres de moustiques qui transmettent la Malaria. Ainsi, la maladie infectieuse a été réduite de 60 % grâce au travail des membres, n’éradiquant pas pour autant la pathologie : un enfant meurt encore toutes les deux minutes. Pour lutter contre ce fléau qui touche principalement les pays d’Afrique, Nothing but Nets a mis en ligne une vidéo 360 baptisée Under the Net.

La trame de l’histoire se déroule au Nyarugusu Refugee Camp, en Tanzanie, référencé comme le cinquième plus grand camp de réfugiés au monde. 130 000 personnes s’y entassent. Pour rendre compte des conditions de vie et faire prendre conscience de la gravité de la situation, Secret Location a suivi Amisa, une jeune enfant en bonne santé, scolarisée et entourée de sa famille. Mais également entourée d’enfants malades, comme pour montrer le profond décalage de deux êtres humains vivant pourtant au même endroit.

L’objectif de cette production est clair et sain : récolter des dons via l’empathie des spectateurs. Force est de constater que le 360° peut amener à décupler certaines émotions. Son utilisation dans le journalisme fait parfois débat par son manque d’objectivité, l’un des grands principes de la profession. Mais le contenu VR semble surfer sur un succès auprès des associations qui y voient ici un nouveau moyen d’aider financièrement leurs causes. Une nouvelle preuve que la réalité virtuelle peut aussi bien divertir qu’aider certaines populations du monde.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
mk2-vr-cinema-realite-virtuelle-paris-1096x403
Paris : Le mk2 VR ouvre ses portes au grand public

Le premier lieu français dédié à la réalité virtuelle a ouvert au mk2 Bibliothèque, à Paris.

global-virtual-reality-association-samsung-htc-oculus-sony-738x381
Samsung, Sony, Oculus et HTC s’associent autour de la Global VR Association

Les quatre leader du marché ont annoncé un partenariat historique pour développer la réalité virtuelle.

Fermer