Pour un standard de développement en réalité virtuelle avec le responsive WebVR

Pour un standard de développement en réalité virtuelle avec le responsive WebVR

Comme vous pouvez le constater, de plus en plus de constructeurs souhaitent de mettre à la réalité virtuelle et beaucoup cherchent par conséquent à créer leur propre casque de réalité virtuelle pour rentrer dans la compétition ouverte notamment par les géants tels que Oculus (avec l’Oculus Rift), Samsung (avec le Samsung Gear VR) ou encore Google (avec son Google Cardboard). Sauf que cette prolifération de casque de réalité virtuelle, si elle est intéressante pour développer l’intérêt et les tests pour le grand public autour de la VR, va de nouveau faire « souffrir » les développeurs. Comme cela se passe à l’heure actuelle pour le web, les développeurs vont devoir s’assurer que leur jeux vidéo 360 ou par exemple leurs vidéos 360 fonctionnent bien sur tous les appareils de réalité virtuelle.

QU’EST-CE-QUE LE RESPONSIVE DESIGN ?

Pour mieux comprendre prenons l’exemple d’un site web « classique ». Lorsque vous développez un site web, vous devez vous assurer que ce dernier est bien d’une part conforme aux exigences du W3C et qu’il fonctionne sur tous les navigateurs d’autre part (Internet Explorer, Chrome, Mozilla Firefox et Safari pour ne citer qu’eux). Ensuite, à l’heure de la mobilité, des tablettes et des smartphones, il est indispensable que votre site s’adapte à tous ces appareils, notamment en ce qui concerne les différents affichages (vous devez prendre en compte toutes les tailles d’écran des smartphones). Pour résoudre ce problème, il existe ce que l’on appelle le « responsive design« . Le responsive design permet à la structure de votre site de « changer de forme » pour s’adapter à votre appareil mobile. Ainsi, sur votre smartphone ou votre tablette vous pourrez retrouver la fluidité de lecture que vous avez sur l’écran de votre ordinateur. Vous pouvez faire le test avec GoGlasses pour comprendre le changement qui est opéré en lisant sur votre ordinateur, sur votre tablette et/ou sur votre mobile. Pour permettre à votre site d’être responsive, il faut insérer dans le code des marqueurs qui permettent de comprendre que le site est lu sur tel ou tel appareil. Dès que le marqueur a remarqué par exemple que vous lisez cet article sur smartphone, il adapte visuellement le site en conséquence. Bien évidemment il serait très réducteur de décrire seulement le responsive design à ce seul changement de forme tant d’autres difficultés se posent autour (optimisation du javascript, des images, mise en cache,…) mais vous avez les grandes lignes.

LE DÉVELOPPEMENT DE LA RÉALITÉ VIRTUELLE : UN MARCHÉ FRAGMENTÉ

Et quel est le lien avec la réalité virtuelle me direz vous ? Il est simple : le développement de la réalité virtuelle est confronté au même problème que le web, c’est-à-dire une multiplication des supports, mais pas de standard qui permettent la portabilité sur tous les appareils. Par conséquent une application développée sur Oculus Rift ne sera pas portable sur le Google Cardboard par exemple. Il y a donc deux développements à faire pour porter les applications sur les deux appareils. Cela pose plusieurs problématiques : il est donc plus long de développer sur tous les supports ; cela va coûter plus d’argent de développer sur tous les supports ; il va être compliqué d’assurer toutes les mises à jour ; chaque support va demander des compétences particulières et il faudra des développeurs spécialisés Oculus Rift, Google Cardboard,… Bref, vous l’aurez compris pas mal de difficultés vont se poser sans l’émergence d’un standard de développement. Et sans standard, il va être compliqué de promouvoir la réalité virtuelle auprès du grand public et de proposer de véritables expériences.

Google autant que Mozilla ont bien conscience de la révolution et de l’intérêt que la réalité virtuelle pourrait apporter. Chacun développe donc son propre navigateur VR. Mozilla est en train de développer MozVR (encore en version pré-alpha) et Chrome a déjà vr.chromeexperiments.com. Sauf que vr.chromeexperiements.com ne fonctionne pas sur Oculus Rift et MozVR ne fonctionne pas avec le Google Cardboard. On assiste donc à une véritable fragmentation qui ne permet donc pas de profiter pleinement de toutes les expériences proposées (à moins d’avoir à disposition tous les casques de réalité virtuelle…).

LE RESPONSIVE WEB VR : LA SOLUTION POUR STANDARDISER LE DÉVELOPPEMENT DE LA RÉALITÉ VIRTUELLE ?

Quelle pourrait être la solution ? Un développeur canadien du nom de Boris Smus propose d’utiliser la technique du responsive design pour « standardiser » les développements autour de la réalité virtuelle. Il appelle cela le « responsive WebVR« . L’idée est de proposer une base HTML qui fonctionnerait sur tous les casques de réalité virtuelle, même s’il n’y a pas de casques du tout d’ailleurs. Pour se faire, le développeur Smus a proposé des premières bases open source sur son Github que vous pouvez retrouver ici. Ce dernier utilise des technologies comme la librairie three.js par exemple (qui permet des rendus en 3D sur votre navigateur web).

L’objectif est donc clairement affiché : rendre possible la réalité virtuelle sur tous les supports en partant de technologies web. C’est n’est pour l’instant qu’un début, mais l’initiative mérite d’être soulignée et soutenue pour pouvoir par la suite proposer de plus en plus de contenus VR sur les différents supports.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*