Accueil / Casques de réalité virtuelle / Social Eye, le nouveau système eye-tracking ultra précis
smi-eye-tracking-realite-virtuelle-460x288

Social Eye, le nouveau système eye-tracking ultra précis

SMI a développé sa propre technologie eye-tracking baptisée Social Eye. Les capacités de son système laissent présager un rachat imminent.

Mais qui est donc SensoMotoric Instrument (SMI) ? Une entreprise allemande basée à Teltow, à proximité de Berlin, spécialisée dans l’eye-tracking. Les équipes de la firme d’outre-Rhin ont récemment mis au point un nouveau système qui risque de bouleverser les expériences sociales en réalité virtuelle : Social Eye. L’eye-tracking, pour rappel, consiste à capturer les mouvements des yeux avant de les transcrire sur un avatar virtuel. En somme, rendre plus réel votre vous immersif.

Décris comme un mélange de hardware et software par la rédaction d’UploadVR, Social Eye a de quoi faire rêver. Explications. « Notre technologie apporte une solution révolutionnaire en trackant avec précision le regard de l’utilisateur, tout en animant instantanément les yeux de l’avatar. Les personnages virtuels peuvent regarder, cligner des yeux, percevoir les réactions pupillaires et exprimer les sentiments », détaille la société.

Social Eye, pour quels uages ? Comme son nom l’indique, le Social VR. Aujourd’hui, les plateformes sociales en réalité virtuelle voient progressivement le jour, à l’image de Vtime et d’Oculus Rooms, un espace social directement disponible dans la home d’accueil de l’Oculus Rift et du Samsung Gear VR. Mais le système pourrait également séduire quelques développeurs de jeux vidéo FPS (First Person Shooter). A l’heure actuelle, la majorité des casques ne contient aucun dispositif de hand tracking intégré, privilégiant donc la tête pour tirer sur des ennemis ou des objets. Ici, Social Eye pourrait venir remplacer cette pratique un poil archaïque.

La dernière start-up orientée vers le eye-tracking ayant fait sensation se somme The Eye Tribe. La société a bénéficié d’une récente couverture médiatique pour une raison toute particulière : son rachat, par un certain Oculus. Ou Facebook, si vous préférez. Comme si l’eye-tracking devenait l’élément incontournable quand l’heure des prochaines mises à jour de casques de réalité virtuelle viendra. Et vous, SMI, qu’en est-il ? Des propositions de rachat ? « Nous échangeons activement avec certaines grandes sociétés du secteur », a répondu Christian Villwock, son directeur. « Rien n’est définitif à l’heure actuelle, vous comprendrez que je ne peux pas vous donner de détails », a-t-il conclu.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.