Accueil / Casques de réalité virtuelle / Chiffre de la semaine : pour 61 % des personnes, les prix onéreux des casques VR constituent la principale barrière à un achat
achat-casque-vr-prix-990x545

Chiffre de la semaine : pour 61 % des personnes, les prix onéreux des casques VR constituent la principale barrière à un achat

Les prix trop élevés constitueraient la principale barrière à l’achat d’un casque de réalité virtuelle pour 61 % de personnes, selon un rapport de Worldpay.

Ce n’est pas nouveau : la démocratisation de la réalité virtuelle passera par son accessibilité. Et son accessibilité dépend forcement des prix du marché. Or, la grille tarifaire des casques de réalité virtuelle a longtemps été pointée du doigt : trop onéreuse, et forcément inaccessible pour une partie du grand public. 61 % des personnes estiment ainsi le prix des casques comme la principale barrière à un achat, peut-on lire dans un rapport publié par Worldpay.

> Lire aussi  : [Analyse] Pourquoi HTC baisse-t-il le prix de son casque de réalité virtuelle HTC Vive ?

Basée sur un échantillon de 16 020 personnes interrogées entre le 2 et le 10 mars 2017, l’étude est toutefois à nuancer. A cette époque, les principaux casques du secteur n’avaient pas encore subi une baisse de prix : l’Oculus Rift a bénéficié d’une légère ristourne cet été, suivi dans la foulée par son principal concurrent HTC Vive. Le PlayStation VR s’est lui aussi joint à la fête avec un rabais accordé à la fin du mois d’août.

> Lire aussi : [Analyse] : Pourquoi Oculus baisse-t-il le prix de l’Oculus Rift et des Oculus Touch ?

Les casques de réalité virtuelle compatibles avec la plateforme Windows Mixed Reality, et développés par Microsoft et ses partenaires, participent eux aussi à la démocratisation de la réalité virtuelle. Leurs tarifs inférieurs à 500 dollars constitueront une porte d’entrée intéressante financièrement parlant, et ce dès lors leur sortie officielle prévue le 17 octobre prochain. De quoi pondérer encore un peu plus le pourcentage avancé par Worldpay.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.