Le PDG de Nvidia relativise sur le marché de la réalité virtuelle

Le PDG de Nvidia relativise sur le marché de la réalité virtuelle

L’engouement pour la réalité virtuelle n’a cessé de monter en flèche au cours des dernières années. Voyant là un secteur d’avenir, les grandes firmes internationales n’ont alors pas hésité à investir en masse dans le développement de casques et de contenus. Citons Google (Google Cardboard et sa plateforme mobile Daydream), Microsoft (Hololens), Facebook (Oculus Rift) ou encore Samsung (Samsung Gear VR).

Pourtant, et malgré d’importantes sommes d’argent injectées dans une multitude de projets, la VR a encore bien du chemin à faire. Certains le savent et le font clairement comprendre en apportant une touche de réalisme sur nos capacités technologiques d’aujourd’hui. Jen-Hsun Huang, PDG de Nvidia, fait partie de ceux-là.

etude-realite-virtuelle

Rapport (2015) de Digi-Capital sur le marché de la réalité virtuelle et augmentée en 2020

Le patron de l’entreprise, fournisseur mondial de processeurs, cartes et puces graphiques, a fait preuve d’un certain relativisme à l’occasion d’une conférence de presse tenue la veille du Computex 2016, un salon informatique et high-tech qui a lieu chaque année au Taipei World Trace Center (Taiwan). « Les écrans VR sont trop lourds et doivent être plus élégants », a-t-il lancé. Avant de continuer : « Les environnements virtuels ne sont pas assez beaux, la résolution doit vraiment être augmentée ». Et de conclure : « Nous allons résoudre ces problèmes au cours des vingt prochaines années ».

Rares sont les acteurs du milieu à prendre du recul sur le succès fulgurant de la réalité virtuelle. En quelque sorte, le CEO de la firme californienne met en garde contre la vague de hype autour de la réalité virtuelle. Si la technologie connaît un réel intérêt, elle n’est pas encore au point comme il le souligne et des développements techniques doivent encore être réalisés. Le marché de la VR, s’il captive, est pour le coup encore un peu flou et les business models sont encore à construire et n’ont pas fait leur preuve.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*