Accueil / Casques de réalité virtuelle / L’Hypereal Pano parviendra-t-il à faire de l’ombre à l’HTC Vive et l’Oculus Rift ?
casque-realite-virtuelle-pano-hypereal-990x473

L’Hypereal Pano parviendra-t-il à faire de l’ombre à l’HTC Vive et l’Oculus Rift ?

Développé par l’entreprise chinoise Hypereal, le casque de réalité virtuelle Pano cherche à devenir l’un des principaux concurrents d’HTC Corporation et d’Oculus. Mais en a-t-il vraiment les moyens ?

Rares sont les casques de réalité virtuelle à pouvoir s’aligner face aux géants du secteur, à savoir HTC, Oculus, Sony, Samsung, Google et, dans une moindre mesure, Microsoft. Encore plus rares sont les modèles à se positionner comme des concurrents directs aux casques compatibles avec les ordinateurs, tant l’HTC Vive et l’Oculus Rift supplantent le marché actuel. La puissance de la technologie se doit d’être au rendez-vous, sans quoi les expériences immersives ne pourraient même pas fonctionner.

> Lire aussi : Liste complète des meilleurs casques de réalité virtuelle

specificites-casque-realite-virtuelle-pano-hypereal-1000x556

Une société chinoise a cependant attiré l’attention à l’occasion de la Game Developers Conference (GDC) 2017, organisée à Barcelone du 27 février au 2 mars : Hypereal est à l’origine du casque VR baptisé Pano. Un nouveau produit présenté par UploadVR, et évoqué sur le site français ETR, qui affiche des spécificités techniques à la hauteur des modèles que l’on connaît aujourd’hui. Pano est logiquement accompagné de contrôleurs – dont le design se rapproche  sensiblement des Oculus Touch – et de balises tracking.

> Lire aussi : Chiffres : quels casques de réalité virtuelle se vendent le mieux ?

tableau-comparatif-casques-realite-virtuelle-537x294
Crédit : GoGlasses

La grande interrogation qui flotte au-dessus du projet reste le prix : Jinjing Sha, le vice président des opérations, a en revanche évoqué un tarif avoisinant les 300 $, qui pourrait entraîner un taux de pénétration du marché de 400 %. Outre le casque de réalité virtuelle en lui-même, c’est bien dans les usages que Pano devra se différencier.

> Lire aussi : [Analyse] : Pourquoi Oculus baisse-t-il le prix de l’Oculus Rift et des Oculus Touch ?

Quels types de jeux VR seront développés ? Un accès à Steam VR est-il dans les plans des dirigeants ? Une plateforme indépendante pourra-t-elle gérer l’écosystème de contenus ? Autant de questions auxquelles il est impossible de répondre à l’heure actuelle. Du moins jusqu’au 27 mars prochain, date fatidique avant le coup d’envoi des précommandes.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.