Notre test du casque de réalité virtuelle Durovis Dive

Notre test du casque de réalité virtuelle Durovis Dive

Le Durovis Dive est un support de Smartphone destiné à la réalité virtuelle, développé et commercialisé par une société allemande nommée Shoogee. Le Dive existe depuis plusieurs années, la société ayant d’ailleurs travaillé avec Google lors de la sortie du Google Cardboard en lui fournissant les lentilles de son casque en carton.

Le Dive est destiné à accueillir un Smartphone sur lequel une application de réalité virtuelle doit être lancée. Son rôle est donc similaire à un Cardboard en carton (retrouvez notre comparatif d’achat du Cardboard). Constitué principalement de plastique, le Dive est plus solide et se destine à des utilisateurs allant utiliser plus régulièrement des applications de réalité virtuelle. Il est commercialisé, dans sa version classique, au tarif de 60 euros.

Le Durovis Dive 5 de face

Le Durovis Dive 5 de face

Grâce à son dispositif de clapet avant en plastique, le Dive 5 peut accueillir des Smartphones de différentes tailles. Une fois le téléphone inséré, la partie plastique vient se refermer grâce à un petit clic situé sur le dessus du casque. Durant nos essais, les téléphones utilisés étaient parfaitement maintenus et tout risque de chute écarté.

Le Durovis Dive 5, comme son nom l’indique, reste adapté plus spécialement aux écrans 5 pouces. Les Smartphones aux écrans plus larges (iPhone 6 plus, Galaxy Note) ne seront la plupart du temps pas compatibles avec ce modèle. Une liste mise régulièrement à jour des téléphones compatibles est disponible sur le site officiel de Dive.

Le Durovis Dive de dos

Le Durovis Dive de dos

Tiges de lentilles Dive

Tiges de lentilles Dive

Au niveau optique, le Dive est constitué de deux lentilles portées par des tiges. Ces dernières sont ajustables tant au niveau de leur écartement qu’au niveau de la distance les séparant de l’écran. De chaque côté du casque VR, des tiges plastiques permettent de réaliser ces ajustements. Ce dispositif a pour principal avantage le fait de disposer d’un mode de réglage complet des lentilles permettant de régler la netteté de l’écran. Même les plus myopes pourront donc utiliser le casque Dive sans leurs lunettes de vue. Attirant sur le papier, il nous aura été très compliqué en pratique d’arriver à une netteté totale de l’écran. On regrettera également la qualité des montants en plastique qui font relativement bon marché et n’inspirent pas vraiment confiance quant à leur durabilité.

Durant nos essais, nous avons également constaté une motion sickness particulièrement accentuée certainement liée au dispositif oculaire du Dive.

A noter par ailleurs que Dive commercialise des packs de lentilles pour les personnes qui souhaiteraient par exemple construire des quantités importantes de Cardboard.

Durovis Dive 5

Durovis Dive 5

Globalement, la qualité du plastique utilisé est moyenne mais a l’avantage d’en faire un casque léger à porter. Cette légèreté s’explique également par le côté creux du casque avec son dispositif amovible de lentilles.

Une fois porté, le Dive ne se fera donc pas sentir par son poids, mais du fait de sa conception. Le port du Dive n’est pas des plus agréables. Le casque allemand a également le défaut d’être ouvert sur sa face basse, à la différence par exemple de l’Homido, dont les contours sont totalement hermétiques une fois porté. En conséquence de quoi, l’immersion s’en trouve réduite par la vision de l’environnement entourant le porteur du masque.

A gauche, le Durovis Dive 7, à droit la version 5

A gauche, le Durovis Dive 7, à droit la version 5

Particularité des plus intéressantes, le Durovis est également commercialisé en version 7 spécialement conçue pour accueillir des tablettes de 7 pouces. Au tarif de 119 euros, le Dive 7 est à notre connaissance le seul casque de réalité virtuelle conçu pour accueillir des tablettes. Sont à ce jour compatibles la Nexus 7, le Shield Tablet de Nvidia ou encore la Google Project Tango.

 

Laisser un commentaire

comment-avatar

*