Accueil / Casques de réalité virtuelle / Oculus Rift : capteurs et roomscale en réalité virtuelle à l’ordre du jour
casque-realite-virtuelle-oculus-rift-capteurs-roomscale

Oculus Rift : capteurs et roomscale en réalité virtuelle à l’ordre du jour

L’utilisation de l’Oculus Rift risque d’être bouleversée : de nouveaux capteurs et une roomscale devraient bientôt voir le jour.

Et si la société Oculus parvenait à rattraper son retard vis-à-vis d’HTC Vive ? C’est en tout cas ce qu’elle essaye de mettre en oeuvre. Une vidéo de la chaîne Youtube Reality Check VR prouve que la filiale de Facebook ne ménage pas ses efforts pour tenter d’améliorer ses expériences immersives. Ainsi, les utilisateurs du casque de réalité virtuelle Oculus Rift vont pouvoir s’équiper de nouveaux capteurs, et de facto, d’une roomscale grandeur nature. 

> Lire aussi : Un an après sa sortie, quel est le bilan de l’Oculus Rift ?

Oculus Rift : détection des contrôleurs Oculus Touch

A l’heure actuelle, seul un unique capteur était fourni avec le pack de l’entreprise, limitant clairement les déplacements dans un environnement immersif. La tendance devrait être complètement renversée, puisque la mise en place de quatre capteurs (comme dans la vidéo ci-dessous) comblerait totalement ce manque. Ce nouveau dispositif a visiblement les capacités de concurrencer son principal rival : la détection des contrôleurs Oculus Touch semble atteindre la perfection.

Oculus en retard sans roomscale VR

Rendre les jeux vidéos Steam VR compatibles avec l’Oculus Rift. C’est l’ambition de l’entreprise américaine, qui devrait sortir ses Oculus Touch d’ici la fin de l’année 2016. Ces derniers, commercialisés plus tard que les contrôleurs de l’HTC Vive, sont des éléments essentiels à l’interactivité immersive. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle Oculus a accumulé un retard considérable par rapport au constructeur taïwanais. Aujourd’hui, jouer à des jeux vidéos VR n’a pas vraiment d’intérêt sans une roomscale et des contrôleurs en mains.

> Lire aussi : Oculus Rift : une nouvelle offre d’accessoires de remplacement

Quelques bémols sont par ailleurs à préciser : les quatre capteurs ne devraient pas être livrés avec le casque, obligeant un client à les acheter indépendamment du modèle de la firme. Ce coût financier supplémentaire s’ajoute à un autre inconvénient. Celui de devoir brancher les fameux capteurs en USB, et non en prise murale, comme c’est le cas avec l’HTC Vive. Oculus avance, certes, mais à petits pas.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.