Le Cardboard Google, la réalité virtuelle pour tous made in France

Le Cardboard Google, la réalité virtuelle pour tous made in France

Depuis son apparition, le Cardboard Google défraie la chronique ; nous vous l’avions déjà présenté, il s’agit d’un casque à réalité virtuelle pour smartphones… en carton ! Vous pouvez très bien le construire vous-même ou bien l’acheter pour un peu plus d’une vingtaine de dollars. Ce que vous ne savez peut-être pas encore, c’est que le Cardboard Google vient de France. Ce sont deux salariés du Google Cultural Institute parisien, David Coz et Damien Henry, qui sont à l’origine du projet.

La réalité virtuelle à petit prix

David Coz et Damien Henry sont tous deux fans de réalité virtuelle. Leur idée était de rendre l’expérience la plus accessible possible, et donc moins onéreuse. « En rendant facile et peu coûteux le fait de pouvoir expérimenter la réalité visuelle, nous espérons encourager les développeurs à construire la prochaine génération d’expériences numériques immersives et les rendre accessibles à tout le monde », expliquent-ils. Un point de vue confirmé par Christian Plagemann lors de la présentation du Cardboard à la Google I/O : « Toutes les personnes ayant un smartphone dans sa poche, en vérité des millions, à très petit prix, pourront avoir des expériences [de réalité virtuelle] ». Le carton est choisi non seulement pour son moindre coût, mais aussi pour le côté surprenant et marquant du matériau.

Une idée déjà exploitée par Durovis

Cette technologie qui n’est pas sans rappeler le Durovis Dive, le premier casque à réalité virtuelle pour smartphones. Une ressemblance bien connue des principaux concernés : « La société allemande Durovis y avait pensé avant nous ! Elle commercialise déjà un masque en plastique assez simple qu’elle vend 60 euros et dans laquelle, on glisse aussi le smartphone ». Loin d’une histoire de plagiat, il s’agit là plutôt d’un partenariat entre les deux casques : « Nous l’avons contactée et noué un partenariat. Elle nous a notamment fourni les lentilles. »

Promouvoir la réalité virtuelle pour tous

Plutôt que se disputer la technologie, les deux sociétés y voient un intérêt commun : celui de promouvoir la réalité virtuelle. D’ailleurs, les deux français ont même vu d’autres entreprises reprendre les plans du Cardboard Google pour leurs appareils. Pour David Coz, « ça ne me dérange pas, au contraire ! Notre but était d’inspirer les autres. »

Si tous deux n’ont pas inventé le premier casque à réalité virtuelle pour smartphones, ils auront tout de même inventé le premier casque à réalité virtuelle que l’on peut construire soi-même. Une idée novatrice et intéressante dans un esprit de démocratisation de la culture high tech.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*