Accueil / Cameras 360 / [5 questions @] Richard Ollier, co-fondateur de Giroptic
giroptic-interview-goglasses-662x331

[5 questions @] Richard Ollier, co-fondateur de Giroptic

Développée par la start-up lilloise Giroptic, la caméra 360 Giroptic iO a été commercialisée en février 2017. L’occasion pour GoGlasses de s’entretenir avec son co-fondateur Richard Ollier, qui revient sur l’histoire de l’entreprise, sa vision du marché des caméras 360 et les usages qui en ressortent.

C’est en 2008 que Richard Ollier s’est lancé dans la création de Giroptic, société spécialisée dans les technologies de vision à 360°, située à Lille. Ce diplômé d’HEI (École des hautes études d’ingénieur) est parvenu à réunir différents experts issus des technologies optiques, du développement de logiciel et de l’ingénierie électronique. Ce cœur de compétences est devenu le fondement de l’entreprise et de la production des premières générations de caméras 360° développées pour les marchés de l’immobilier et du tourisme.

> Lire aussi : Caméra 360 Giroptic iO : le test complet de GoGlasses

Auparavant, M. Ollier a eu l’occasion de travailler au Japon, au sein de l’agence TEQUILA, une filiale de TBWA, appartenant au groupe publicitaire Omnicom. Un poste lui ayant permis de développer son expertise de déploiements de campagnes de communications grand public multiplateformes, et de la création de contenus web et mobiles.

GoGlasses | Bonjour. Racontez-nous l’histoire de Giroptic : de sa naissance à ses levées de fonds en passant par le lancement des différentes caméras.

Richard Ollier : L’aventure Giroptic débute en 2008. Le tout premier prototype de caméra 360°, qui n’était destiné qu’à fournir des images panoramiques aux agents immobiliers, voit le jour cette même année. Un long travail de Recherche & Développement en imagerie 360 s’ensuit. A l’époque, cette technologie n’en est qu’à ses premiers balbutiements et plusieurs générations de caméras voient le jour. Nous développons et déposons le brevet d’une technologie inédite de fusion des images en temps réel dans la caméra elle-même. Nous avons conçu par la suite la 1ère caméra capable de produire des images 360° directement compatibles avec les logiciels vidéo standard et les plateformes d’hébergement de contenus, sans aucun besoin de traitement intermédiaire. Pour accélérer notre développement, nous lançons à l’été 2014 une campagne de financement sur la plateforme KickStarter, avec un objectif de 150 000 euros.

> Lire aussi : Live 360 : présentation de la caméra 360 Giroptic iO

L’objectif est atteint en 24 heures et nous levons au total 1,4 million de dollars ! Le modèle 360cam voit donc le jour et sa commercialisation bien que retardée, débute en 2016. Entre temps, Giroptic s’installe à San Francisco et consolide ses équipes. Le premier modèle 360cam a été un tremplin qui nous a conduit à réfléchir à une nouvelle génération de caméra, capable d’accélérer la démocratisation des usages autour du format 360°. Nous avons donc mis l’accent sur trois piliers clés : une caméra au design innovant, une technologie d’imagerie de pointe alliée à un software adapté et une interface utilisateur hyper intuitive. La caméra Giroptic iO est donc annoncée en décembre 2016 et commercialisée dès février 2017.

GoGlasses | Quels ont été les premiers retours de la caméra 360 Giroptic iO ? A l’heure actuelle, combien avez-vous vendus de Giroptic iO ?

R.O : Elle a été immédiatement remarquée sur les grands salons tech’ – CES, Mobile World Congress notamment – et louée notamment pour sa facilité d’utilisation et sa qualité d’image. Elle a également été remarquée par les grands acteurs tech’ de la Silicon Valley, tels que Twitter qui intègre la caméra dans ses « launch partner » pour le lancement du live 360° de Periscope. Mais aussi par Facebook, qui a commandé plus de 4000 unités pour sa grand-messe annuelle F8. La compacité, facilité de prise en main et le côté intuitif de l’interface sont les critères qui séduisent le plus. La iO est aujourd’hui la solution de capture 360 la plus adaptée au très grand public. Nous ne communiquons pas nos chiffres de vente mais la courbe est très proche de nos objectifs et prévisions.

« Il est nécessaire d’expliquer, d’illustrer le plus clairement possible les possibilités qu’apporte le 360° »

GoGlasses | La réalité virtuelle et le 360° sont encore à leurs balbutiements. Sentez-vous le grand public prêt à accueillir et adopter l’usage des caméras 360 ?

R.O : Je suis convaincu que le format 360° représente l’avenir des captures photo et vidéo. Ce n’est pas pour rien que les grandes plateformes comme Youtube, Facebook, Twitter s’y intéressent de près et se rendent compatibles avec le format. Cela dit, il reste d’importants efforts de démocratisation et de vulgarisation à mener auprès du grand public qui a souvent du mal à appréhender ce qu’est réellement le 360°. Il est nécessaire d’expliquer, d’illustrer le plus clairement possible les possibilités qu’apporte le 360°. Cela prend du temps.

camera-360-giroptic-io-990x550

GoGlasses | Quelle est votre vision du marché des caméras 360 ? Selon vous, dans quels domaines vont être utilisées les caméras 360 ?

R.O : Le « 360 degrés » est une révolution dans la capture de photos et de vidéos. À ce jour, très peu de gens ont eu une caméra 360 degrés entre leurs mains. Nos clients sont très divers, du particulier (pour capturer en vacances, en soirée, lors de mariages …) aux professionnels de l’immobilier par exemple. On remarque aussi une forte appétence des médias et des professionnels de l’audiovisuel pour ce type de produit Nous pensons qu’utiliser le téléphone comme support pour ces caméras 360 degrés est inévitable à une époque où nous capturons, stockons et partageons nos photos et vidéos avec notre téléphone. Le contenu à 360 degrés n’est pas fait pour être stocké, il doit être partagé.

GoGlasses | Quels sont vos futurs projets ? Une version Android de votre Giroptic iO devrait normalement voir le jour cet été…

R.O : Effectivement, notre modèle Android de la Giroptic iO est prévu pour cet été.

A propos de Grégoire Huvelin

Amoureux des mots, joueur de poker à mes heures perdues et inlassablement animé par les nouvelles technologies qui façonneront notre avenir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire les articles précédents :
Spectacles 2 : un brevet de lunettes de réalité augmentée déposé par Snapchat

La version 2 des lunettes connectées Spectacles pourrait être une paire de lunettes de réalité augmentée. C’est en tout cas...

obstacles-democratisation-realite-augmentee-800x400
Quels sont les principaux obstacles à la démocratisation de la réalité augmentée ?

Jesse Schell, CEO de Schell Games, est revenu sur les principaux obstacles à franchir d’ici 2025 pour démocratiser la réalité...

Fermer