Samsung lancerait ses propres Oculus Rift

Samsung lancerait ses propres Oculus Rift

Samsung a réussi à devenir numéro un sur le marché de la téléphonie mobile en inondant le paysage de dizaines de références. La stratégie consiste à combler les infimes portions laissées ouvertes par ses concurrents, mais aussi (et surtout) de faire des campagnes de communication choc. C’est notamment le cas de leur smartphone phare, le Galaxy S5 sous Android, dont un terminal de l’aéroport de Heathrow a par exemple été repeint aux couleurs de la marque.

La même stratégie est appliquée aux tablettes et les objets connectés ne doivent pas lui échapper. C’est ainsi que l’on retrouve déjà des smartwatches et prochainement les Samsung « Gear Blink » devraient être les premières lunettes connectées.

Mais il reste encore un marché sur lequel le géant coréen ne s’est pas aventuré : celui de l’Oculus Rift. Ce périphérique de réalité virtuelle a été récemment racheté par Facebook et les ambitions du réseau social semblent grandes, même si elles semblent encore floues. Dans la même veine, Sony propose une expérience proche avec son projet Morpheus.

Samsung se devait donc de réagir et devrait accéder au marché des terminaux proposant de la réalité augmentée. Selon des informations du site Engadget, le projet serait à un stade avancé, car une commercialisation cette année serait avancée. Suivra-t-elle celle des Gear Blink prévues pour septembre ?

Des développeurs auraient déjà accès à des versions préliminaires du produit, qui est alimenté par un smartphone Galaxy. Il se murmure que seuls les futurs terminaux pourraient être compatibles. Samsung s’est déjà cassé les dents avec cette stratégie sur la première Galaxy Gear, mais il semblerait que le coréen n’apprenne pas de ses erreurs.

Tout comme sur une grande variété de ses produits, Samsung utiliserait ses compétences avec l’intégration d’un écran de type OLED. La connexion vers un terminal Galaxy est pour le moment inconnue : sans-fil ou avec un câble ? L’utilisation de la gamme Galaxy (et donc d’Android) est remarquable, dans la mesure où l’entreprise essaie de pousser de plus en plus son propre système d’exploitation : Tizen ces derniers temps. En y réfléchissant, le choix d’Android est cohérent pour le catalogue complet de jeux ou encore le nombre de développeurs. Mais à l’heure actuelle, aucun jeu n’est prévu pour ce type de périphérique, à la fois pour la partie réalité virtuelle et l’absence de tactile.

Le prix de ces fameuses lunettes de réalité virtuelle par Samsung devrait être inférieur à la concurrence , c’est-à-dire en dessous des 500 dollars. Mais tout comme la Galaxy Gear en son temps, ce projet permettrait avant tout à Samsung d’avancer ses pions et ne pas laisser la concurrence s’emparer d’un marché encore très jeune.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*