Les Samsung « Gear Glass » devraient être dévoilées à l’IFA

Les Samsung « Gear Glass » devraient être dévoilées à l’IFA

À l’heure où le marché des smartphones et des tablettes est certes puissant, mais bientôt à saturation, les constructeurs cherchent à se diversifier pour conquérir des nouveaux marchés. Celui des lunettes connectées n’en est qu’à ses balbutiements et ne cesse d’accueillir de nouveaux acteurs comme Epson, Sony et prochainement Samsung.

L’entreprise coréenne a déjà mis un pied dans le marché des objets connectés avec ses montres Gear : Gear sous Android, Gear Fit, Gear 2 et Gear 2 sous Tizen. Mais comme nous vous l’avons déjà signalé, Samsung travaillerait également sur ses propres lunettes connectées. Nom de code : Gear Glass.

Selon des informations du site Business Korea, ces fameuses lunettes « à la Samsung » devraient être annoncées au mois de septembre. Chaque année se déroule à cette période l’IFA : un grand salon industriel se tenant à Berlin en Allemagne. Samsung a pris pour habitude d’y annoncer ses nouveaux smartphones Galaxy Note et peut-être plus cette année.

Les Gear Glass n’utiliseront pas Android comme système d’exploitation, mais bien Tizen sur lequel Samsung travaille depuis de longs mois. Cette information est issue d’une confidence d’un membre de l’entreprise :

Nous avons lancé la première smartwatch et avons obtenu une quantité considérable de technologies et brevets liés aux lunettes intelligentes. Après la mise en vente de la Galaxy Gear en septembre l’année dernière, nous avons prévu d’annoncer nos lunettes connectées Gear Glass en septembre.

Vous noterez que les Gear Glass ne contiennent pas la mention Galaxy, qui est la gamme de produits sous Android. Samsung croit donc dur comme fer au successeur de Bada.

L’arrivée de Samsung sur ce marché est une bonne nouvelle, car chaque acteur apporte aujourd’hui sa manière de voir les lunettes connectées. Il faudra tout de même se montrer prudent avec ce premier modèle, car la Samsung Galaxy Gear sur Android avait reçu un très mauvais accueil des critiques et du public.

Laisser un commentaire

comment-avatar

*