Le futur des wearables technologies par Mark Zuckerberg

Le futur des wearables technologies par Mark Zuckerberg

Ce n’est pas surprenant que l’homme qui a dépensé 2 milliards pour s’acheter la société Oculus qui développe le casque de réalité virtuelle Oculus Rift ait son mot à dire au sujet des wearables technologies. Lors d’une séance de question à l’Université de Columbia, Mark Zuckerberg, le fondateur de Facebook à répondu à certaines questions au sujet de l’avenir des wearables technologies et a donné son point de vue sur leur futur. On retiendra 4 axes intéressants.

Dans 10 ou 15 ans les wearables technologies seront devenus naturels

Selon les dires du CEO de Facebook :

Dans les 10 à 15 ans nous pouvons imaginer qu’il y aura une autre plateforme qui sera plus naturelle et mieux construite autour de nos vies que les smartphones à l’heure actuelle. Il est assez facile d’imaginer que dans le futur nous aurons une plateforme qui sera wearable !

Il est assez crédible de penser qu’il faudra 10 à 15 ans pour qu’une nouvelle plateforme et une nouvelle manière d’envisager nos relations aux objets connectés via le wearable. Pensez au temps que cela à pris pour passer de l’ordinateur de bureau au smartphone. A l’heure actuelle, le smartphone commence largement à prendre le pas, mais cela à bien pris plus de 10 ans. Si pour l’instant les objets dits wearables (smartglasses, smartwatches, écouteurs et vêtements connectés,…) sont à leurs prémisses, le mouvement est clairement amorcé pour les prochaines années. Reste maintenant à intégrer la technologie de manière plus discrète dans nos vies et surtout à créer des designs qui soient véritablement portables !

 

Nous n’auront plus l’air bizarre avec les lunettes connectées

google-glass-fashion

[A l’avenir], nous aurons quelque chose que nous pourrons vraiment porter. Peut-être que cela ressemblera à des lunettes normales et par conséquent nous n’aurons plus ces objets bizarres qui existent à l’heure actuelle.

C’est peu de le dire, Mark Zuckerberg n’est pas vraiment un grand fan des Google Glass. Toutefois cela ne veut pas dire pour autant qu’il ne croit pas aux lunettes connectées. Bien au contraire, selon lui, les lunettes connectées sont un projet viable mais qui doit encore beaucoup évoluer pour être réellement portable par le plus grand monde. En évoquant cela, le CEO de Facebook fait directement allusion à la polémique autour des Google Glass et la vie privée qui ont eu lieu ces derniers temps et qui semblent avoir mis un frein à l’engouement qui s’était créé autour.

La preuve que les lunettes connectées sont au centre des innovations des grandes marques c’est probablement l’investissement d’Intel dans Recon Instrument ou encore Sony qui a dévoilé ses SmartEyesGlasses au CES 2015. Si on peut encore douter que les lunettes connectées puissent séduire à l’heure actuelle le grand public, elles ont déjà séduit les entreprises et les différents progrès en la matière ne vont faire qu’accroître leur intérêt.

 

Arrêter de regarder 24h/24 son smartphone

Mark Zuckerberg met ici le point sur un véritable phénomène de société que le smartphone (et Facebook) a contribué à créer. Nous sommes en effet sans cesse happés par les différentes informations de notre smartphone. Combien de fois avez-vous passé une soirée à regarder vos notifications plutôt que de profiter de vos amis ? Pour le CEO de Facebook, les wearables technologies permettront de « remédier » à ce phénomène.

Nous serons capables d’obtenir l’information en fonction du contexte où que l’on soit dans le monde. Nous pourrons alors communiquer avec les gens sans regarder sans cesse son smartphone.

Il est encore trop tôt pour se prononcer afin de savoir si les wearables technologies (dont notamment les lunettes connectées et les montres connectées) seront un facteur de « resocialisation », mais l’argument est intéressant. Si vos lunettes ou votre montre savent que vous êtes en soirée, qu’elle est l’intérêt d’afficher le dernier mail envoyé par votre boss ?…

 

L’Oculus Rift est le futur de la réalité virtuelle

oculus-rift-cables-design

Il était bien normal que Mark Zuckerberg évoque les casques de réalité virtuelle dans son discours et notamment l’Oculus Rift qu’il a racheté. Il admet certes que la réalité virtuelle en est à ses débuts, mais que son potentiel est actuellement énorme. D’ailleurs pour lui, l’Oculus Rift bénéficie encore d’une véritable avance par rapport à ses concurrents. Il ne donne toutefois pas de précisions supplémentaires sur la manière dont la réalité virtuelle pourrait être intégrée aux wearables… La réalité augmentée pourrait ici jouer un plus grand rôle dans un premier temps, mais on peut cependant penser aux différents vêtements ou wearables que l’on pourrait intégrer dans un jeu en réalité virtuelle.

Le monde des wearables ne fait que commencer et le potentiel est énorme !

Laisser un commentaire

comment-avatar

*